sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Réforme de la PAC

précédent

/30

articles

suivant

Vente de muguet chez les fleuristes

Livraisons et retraits de commandes uniquement


AFP le 01/05/2020 à 09:15

Le gouvernement a publié jeudi un rappel à la règle concernant les ventes de muguet par les fleuristes pendant la journée cruciale du 1er mai, soulignant que n'étaient autorisés que les livraisons et les retraits de commande sur leur pas-de-porte.

Cette précision exclut de fait une autorisation formelle de ventes directes de muguet chez les fleuristes le 1er mai, que la Fédération des artisans fleuristes avait annoncée dans un communiqué dans l’après-midi en précisant qu’elle aurait lieu « devant les magasins ».

Matignon « rappelle que les règles qui ont conduit à l’interdiction d’activité de la plupart des commerces depuis le 17 mars ne sont pas levées, y compris pour le 1er mai », selon un porte-parole.

De son côté, un porte-parole du ministère de l’agriculture a souligné auprès de l’AFP que les ventes de muguet seront autorisées « dans les commerces de première nécessité dont l’ouverture est autorisée depuis le début du confinement », et chez les fleuristes « uniquement en livraison ou en retrait de commande ».

« Les magasins des fleuristes sont fermés comme tous les autres magasins », a ajouté le ministre de l’agriculture Didier Guillaume interrogé sur CNews jeudi soir, « il ne peut pas y avoir de discrimination ».

« Ce que nous avons autorisé, c’est que les fleuristes puissent livrer ou qu’on puisse retirer sa commande devant le magasin, mais en aucun cas les magasins ne peuvent être ouverts » a-t-il ajouté.

« L’objectif du gouvernement, c’est de gagner la bataille contre le virus », a-t-il rappelé.

La Fédération française des artisans fleuristes avait initialement indiqué dans l’après-midi avoir obtenu auprès du Premier ministre l’autorisation de vendre le traditionnel brin porte-bonheur devant les boutiques de fleurs, fermées au public depuis le 17 mars comme la plupart des autres commerces.

Elle a publié un communiqué rectificatif jeudi soir, précisant que « la possibilité pour les fleuristes de vendre sur leurs pas de portes n’a pas été accordée par le Premier Ministre, mais évoquée lors d’une réunion à Matignon ».

Les articles du dossier