sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Réforme de la PAC

précédent

/30

articles

suivant

[Enseignement agricole] Covid-19

Choisir formation et établissement via des portes ouvertes virtuelles


TNC le 13/05/2020 à 08:37

Puisque la pandémie de coronavirus rend impossible l'organisation des traditionnelles portes ouvertes permettant de choisir sa formation et son établissement pour la rentrée suivante, l'enseignement agricole propose aux élèves jusqu'à fin juin de les visiter et de rencontrer l'équipe éducative virtuellement. Sur les sites web des écoles, il est également possible de demander des renseignements et de poser des questions.

Tous les ans, de février à juin, les établissements scolaires, d’enseignement agricole publics et privés notamment, organisent des journées portes ouvertes afin d’aider les élèves et leur famille dans leur choix d’orientation et d’école pour la prochaine rentrée. Mais cette année, celles-ci ont été suspendues au bout d’un mois et demi pour cause de covid-19.

Lire aussi : Retour des stagiaires et apprentis dans les centres de formation

Pour permettre malgré tout aux étudiants et à leurs parents de « découvrir les différentes formations possibles et les sites où elles sont dispensées, en particulier, les fermes pédagogiques, les ateliers technologiques, les internats » et même les équipes encadrantes, des visites virtuelles sont proposées jusqu’à fin juin sur le site internet laventureduvivant.fr et sur ceux des lycées, sous forme de vidéos, de galeries photos, de visioconférences, etc. Une initiative d’autant plus importante que l’enseignement agricole peine à attirer et recruter des apprenants.

Le ministère de l’agriculture et La Poste s’associent pour la continuité pédagogique

Suite à la fermeture des écoles le 16 mars dernier pour faire face à la crise sanitaire, le ministère de l’agriculture et La Poste ont noué un partenariat pour que les élèves de l’enseignement agricole qui n’ont pas d’ordinateur ou internet, ou qui habitent en zone blanche, puissent bénéficier des cours à distance par courrier postal. Opérationnel depuis le 27 avril, ce dispositif, baptisé « Devoirs à la maison », assure :
– l’acheminement, chaque semaine, du travail préparé par les professeurs aux parents des apprenants,
– le retour postal gratuit des devoirs effectués par les lycéens,
– et leur numérisation afin que les enseignants puissent les consulter.

Il suffit à chaque établissement de se connecter à la plateforme développée par Docaposte et d’y télécharger les documents à imprimer, mettre sous enveloppe et expédier aux familles préalablement identifiées. Comme dans l’éducation nationale, la réouverture des lycées agricoles et des MFR (maisons familiales rurales) n’interviendra au mieux qu’à partir de début juin (décision prise fin mai) et de manière progressive, a annoncé le ministre de l’agriculture Didier Guillaume lors de son audition le 7 mai par la commission de la culture et de l’éducation du Sénat, précisant que le suivi à distance serait maintenu jusqu’à la fin de l’année scolaire. Reste donc un mois pour préparer cette éventuelle rentrée, en mettant en place l’ensemble des protocoles sanitaires et en « réglant la problématique des transports et du gel des stages ».

Depuis le début du confinement, 5 à 8 % des étudiants auraient décroché, a-t-il ajouté saluant « l’engagement des équipes éducatives qui ont su s’adapter » pour enseigner autrement et limiter ce chiffre au maximum. Ainsi, 12 000 classes virtuelles ont eu lieu en seulement deux mois ! Certains élèves et personnels en section « services à la personne » et vétérinaires « se sont mobilisés au sein de la réserve sanitaire et dans les laboratoires pour effectuer les tests de dépistage du covid-19 », a rappelé Didier Guillaume.

Forums de discussion et applis

« Communautés éducatives, élèves, apprentis… se sont mobilisés, dans le respect des règles de confinement et des gestes barrières, pour réaliser des animations qui permettront à chacun de prendre la mesure de la diversité des formations et des spécificités de l’enseignement agricole », peut-on lire sur le site de ce dernier laventureduvivant.fr. Des plateformes d’échange (boîtes mail, forums de discussion, FAQ ou réunions à distance) avec les professeurs et les jeunes qui étudient déjà dans ces écoles sont également mises à disposition pour toute question ou demande d’information.

Lire aussi : Le ministère précise les modalités pour les concours 2020

Une opération de communication plus large sur l’enseignement agricole a été mise en place, en complément, grâce à l’application Nomad Éducation. En plus de promouvoir les filières, métiers et établissements du secteur de l’agriculture (un lien renvoie notamment vers le site web laventureduvivant.fr), elle donne accès gratuitement à des exercices de révision pour tous les élèves, du primaire à Bac+5. En effet, le coronavirus a aussi stoppé le camion « L’aventure du vivant », parti du Salon de l’agriculture début mars pour sillonner les routes de France et faire connaître les 150 formations agricoles aux jeunes du cursus général.

Visites guidées virtuelles sur Facebook ou Youtube

Exemple de visite guidée virtuelle à l’école des Établières de Fontenay-le-Comte (Vendée) sur Facebook :

Suivez le guide, Fabien Vary, responsable de l’école des Établières de Fontenay-le-Comte, présente sur Facebook les formations courtes et de niveau 4, 5 et 6 (continues et en alternance), spécialisées en environnement et géomatique, qui peuvent y être suivies. Il montre également les locaux : bureaux administratifs, salles de cours, de travaux pratiques et de pause, où l’on voit parfois (avant le confinement bien évidemment) des étudiants travailler et se détendre.

Et de porte ouverte en vidéo sur Youtube pour l’établissement de formation agricole de Contamine-sur-Arve (Haute-Savoie) :

#agriculture et élevage, #métiers du paysage du jardin et des espaces verts, #une école grandeur nature, #ma formation sur le terrain, #produire en agro-écologie : dans un film sur Youtube, un lycéen de l’établissement de formation agricole de Contamine-sur-Arve (Haute-Savoie) invite ceux qui sont attirés par ces filières à « rejoindre l’aventure du vivant » dans ce lycée agricole en alpage, à 1 600 m d’altitude. Des images tournées de manière à leur faire découvrir, comme s’ils y étaient, les montagnes environnantes, les vastes espaces extérieurs, les bâtiments, les ateliers pour la pratique, le matériel à disposition, le troupeau de vaches laitières, la fromagerie, les sports praticables sur place, donc l’ensemble des activités pédagogiques et extra-scolaires accessibles. De plus, sur le site internet de cet EPL (établissement public local), des vidéos de quelques secondes présentent chaque installation.

Portes ouvertes vidéos à 360°ou par webinaires

Le LEGTA de Montauban Capou dans le Tarn-et-Garonne, lui, peut être visité à 360° sur son site web en cliquant sur les différents pictogrammes représentant les classes, l’internat, le restaurant scolaire, le CDI, la salle informatique, l’administration, l’infirmerie, etc. L’EPLFEPA de Rouffach (Haut-Rhin) donne la possibilité de revoir ou de visionner, pour ceux qui n’avaient pas pu y participer, la réunion de présentation et d’information qui s’est déroulée sous forme de webinaire en mars (possibilité, à cette date, d’intervenir par écrit en direct). Quant au CFA (centre de formation agricole) du Haut-Rhin, il a plutôt misé sur des explications, à travers des schémas et la mise en avant de points clés, et sur des interviews vidéos du personnel d’encadrement.

Les articles du dossier