sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Réforme de la PAC

précédent

/30

articles

suivant

Pommes de terre

Avec le confinement, les achats s’envolent


TNC le 17/04/2020 à 16:53
Pendant le confinement, les Français se tournent aussi vers la pomme de terre. (©Pixabay)

Pendant le confinement, les Français se tournent aussi vers la pomme de terre. (©Pixabay)

Le CNIPT a communiqué sa dernière analyse mensuelle sur l’évolution des achats des ménages, et les résultats sont sans appel. Avec le confinement, les Français ont acheté beaucoup plus de pommes de terre !

Après avoir été en recul depuis le début de la campagne (- 4 % en quantité sur la période août-février comparé à 2018/19), les achats de pomme de terre ont explosé au mois de mars.

Les acheteurs ont été plus nombreux (+ 15 %) et ont acheté plus (+ 8,4 % pour le volume du panier moyen). Les quantités achetées par les ménages ont ainsi bondi de 32 % au cours de la période du 24 février au 22 mars 2020 par rapport à l’an dernier sur le total circuit généraliste (+ 33 % comparé à la moyenne des cinq années précédentes) et + 33 % en GMS. « Cette croissance spectaculaire résulte de l’effet confinement », qui a engendré plus de repas pris à domicile. Beaucoup d’achats ont été fait dès la mise en place du confinement, mais aussi les jours qui ont précédé, par anticipation.

Lire aussi : « Ne fragilisons pas nos marchés », prévient le CNIPT

Si l’ensemble des circuits de la grande distribution a pu bénéficier de ce soudain engouement pour la pomme de terre, c’est le commerce online (drive et livraisons à domicile) qui est le grand gagnant, avec une croissance de 95 % ! Mais les supermarchés (+ 56 %), les commerces de proximité (+ 26 %), et les hypermarchés (+ 27 %) ne sont pas en reste. Par ailleurs, « un transfert des flux de clientèle est observé pendant cette période de confinement, des hypermarchés vers les supermarchés et les magasins de proximité », explique l’interprofession.

« Tous les formats de produits commercialisés ont connu une croissance des achats à deux chiffres, excepté le format de moins de 1 kg en recul de 8 %. » Quant au prix moyen en GMS, il a même baissé de 3 %, à 1,07 €/kg.   

Le CNIPT s’attend à ce que la croissance des achats en volume se poursuive, même si elle devrait être plus mesurée qu’au début de la crise.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les cotations Agri Mutuel.

Les articles du dossier