Accéder au contenu principal

sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Mobilisation des agriculteurs

précédent

121/123

articles

suivant

Région Paca

R. Muselier « soutient » les agriculteurs mais appelle au respect des lois


AFP le 25/01/2024 à 17:Jan
Traffic jam, tractors and cars.

(©Getty Images)

Le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur Renaud Muselier (Renaissance) a affirmé jeudi son soutien aux agriculteurs tout en appelant au respect des lois lors des manifestations et à ne pas « jeter à la mer à la seconde » l'Europe qui fournit des aides cruciales.

« Mon premier mot ira aux agriculteurs, en leur disant qu’on les aime, qu’on les soutient, que ce sont des gens extraordinaires, qu’ils ont forgé notre pays, nos territoires », a déclaré lors de ses vœux à la presse Renaud Muselier, président d’une région grosse productrice de fruits et de légumes notamment.

« Une fois qu’on a dit ça, il faut quand même rappeler que tous ceux qui veulent tout jeter à la mer à la seconde se trompent », a-t-il poursuivi en rappelant que la France est le premier bénéficiaire des subventions agricoles européennes avec plus de neuf milliards d’euros par an.

« Donc ceux qui veulent sortir de la Pac (politique agricole commune européenne, NDLR), de l’Europe, attention ! Les autres Européens nous prendront le gâteau volontiers », a insisté le président de la région, ancien secrétaire d’État aux Affaires étrangères.

Face aux critiques récurrentes des agriculteurs sur la complexité des procédures administratives, il a en revanche « invité le gouvernement à revoir tous les textes européens que la France a systématiquement transposés en les alourdissant », dénonçant au passage ce qu’il qualifie de « dictature administrative de certains ministères ».

Renaud Muselier a toutefois souligné l’importance de « respecter les lois de la République » alors que certains agriculteurs ont multiplié les actions coups de poing, blocages routiers, déversement de lisier…

« Non aux exagérations qui nous sortent de la loi et font perdre de la crédibilité aux combats menés par les différents manifestants », a-t-il insisté, notant la « modération » de la majorité des protestataires.

Interrogé sur les actions comme le jet au sol de cargaisons de camions étrangers ou le dépôt de lisier sur la préfecture du Lot-et-Garonne, Muselier a répondu : « Je les condamne ».

Les articles du dossier