Accéder au contenu principal

sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Mobilisation des agriculteurs

précédent

65/123

articles

suivant

Colère des agriculteurs

Marc Fesneau à Bruxelles mercredi pour « traiter des urgences européennes »


AFP le 30/01/2024 à 11:Jan
Traffic jam, tractors and cars.

(©Getty Images)

Le ministre français de l'agriculture Marc Fesneau se rendra mercredi après-midi à Bruxelles « pour une série d'entretiens visant à accélérer le traitement des urgences européennes », a indiqué son cabinet mardi dans un message à la presse.

Ces réunions seront « en lien avec les annonces du Premier ministre », qui doit prononcer mardi sa déclaration de politique générale, « et les attentes exprimées par les organisations professionnelles agricoles », a ajouté le cabinet.

Gabriel Attal a déjà présenté vendredi une série de mesures pour tenter de juguler la colère des agriculteurs, jugées insuffisantes par la majorité d’entre eux. Le gouvernement promet de « nouvelles mesures » mardi, après une deuxième rencontre lundi soir à Matignon entre Gabriel Attal et les représentants de la FNSEA et des Jeunes agriculteurs.

Mercredi, Marc Fesneau doit rencontrer entre autres les parlementaires européens du groupe centriste Renew Europe ainsi que le Commissaire européen à l’agriculture, Janusz Wojciechowski. Plusieurs revendications portées par les agriculteurs en colère sont liées à la politique européenne.

Le président français Emmanuel Macron doit s’entretenir jeudi à Bruxelles avec la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen des mesures à prendre en faveur du secteur, a indiqué l’Elysée lundi.

L’échange portera notamment sur l’accord commercial entre l’UE et le Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay), les obligations de jachères et l’arrivée de produits ukrainiens dans l’UE.

Les articles du dossier