Accéder au contenu principal

sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Mobilisation des agriculteurs

précédent

10/132

articles

suivant

Colère des agriculteurs

Les agriculteurs manifestent dans le centre de Marseille


AFP le 19/02/2024 à 13:Feb
Traffic jam, tractors and cars.

(©Getty Images)

Un convoi d'une quarantaine de tracteurs défile lundi dans le centre de Marseille à l'appel de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs pour réclamer de pouvoir « vivre de leur métier », a constaté une journaliste de l'AFP.

Le cortège, rassemblant plusieurs centaines de personnes venues de toute la région Provence-Alpes-Cotes-d’Azur, s’était rassemblé près du Vieux Port avant de parcourir le centre-ville avec des pancartes proclamant « On attend toujours des réponses », « Produits étrangers = cancer » ou encore « On est là pour vous nourrir, pas pour mourir, lâchez-nous la grappe ».

On veut pouvoir « vivre de notre métier, pas d’aides », a expliqué Romain Blanchard, président de la FNSEA des Bouches-du-Rhône, rappelant que les agriculteurs n’avaient pas cessé mais « suspendu » leur mouvement de protestation fin janvier.

« Le gouvernement et l’administration n’ont pas bien compris nos revendications », a-t-il ajouté, estimant que la mobilisation d’autres agriculteurs dans différents pays de l’Union européenne montre qu’« on est dans le vrai, qu’on a raison de faire ce qu’on fait ».

« Tout a augmenté » et cette augmentation des prix « nous tire vers le bas », a regretté Charly Recchia, un trentenaire qui travaille dans une exploitation agricole du Var et a roulé pendant près de trois heures à bord de son tracteur pour rejoindre la manifestation.

Les manifestants, qui transportaient deux remorques de fumier, prévoient notamment de s’arrêter devant la direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF) et de passer à proximité de la préfecture.

Les articles du dossier