Accéder au contenu principal

sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Mobilisation des agriculteurs

précédent

62/123

articles

suivant

Union européenne

La grogne des agriculteurs monte en Italie


AFP le 30/01/2024 à 15:Jan
Traffic jam, tractors and cars.

(©Getty Images)

Des dizaines d'agriculteurs italiens ont protesté mardi avec leurs tracteurs près de Milan, dernier épisode en date d'une série de manifestations à travers le pays, motivées par des craintes pour leurs revenus.

Des manifestations improvisées se sont déroulées ces dernières semaines de la Sicile jusqu’au nord du pays et des convois de tracteurs bloquant les routes sont désormais régulièrement signalés, même si l’ampleur du mouvement n’a pas atteint le niveau des manifestations d’agriculteurs en France, en Allemagne ou en Belgique.

« Nous sommes prêts à tout bloquer, trahis par l’Europe », pouvait-on lire sur une pancarte lors de la manifestation organisée près de Melegnano, dans la banlieue de Milan.

Les agriculteurs exigent une audience avec le gouvernement de la Première ministre Giorgia Meloni. Leurs revendications vont des plaintes sur les réglementations de l’Union européenne à l’impact de l’inflation et du coût du carburant.

« L’Europe nous impose des règles qui n’ont aucun sens. Nous n’arrivons plus à joindre les deux bouts, nous voulons améliorer nos revenus et obtenir que nos produits soient valorisés pour ce qu’ils sont », a déclaré au téléphone à l’AFP Luisito Naldi, l’un des organisateurs de manifestations dans le nord de l’Italie.

« Nous sommes fatigués » dit-il affirmant que la situation est devenue tellement difficile que des agriculteurs du sud du pays se sont suicidés.

« Nous protestons pour les mêmes raisons qu’en France, en Allemagne, en Pologne et en Roumanie », a-t-il ajouté, assurant que « les manifestations se poursuivront jusqu’à ce qu’ils (le gouvernement, ndlr) nous invitent à Rome ».

 

 

Les articles du dossier