Accéder au contenu principal

sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Mobilisation des agriculteurs

précédent

93/123

articles

suivant

Gronde agricole

La Coordination rurale du Lot-et-Garonne veut « bloquer Rungis » lundi


AFP le 27/01/2024 à 17:Jan
Traffic jam, tractors and cars.

(©Getty Images)

Des agriculteurs du Lot-et-Garonne, l'un des points chauds de la mobilisation en France, vont « monter à Paris » à partir de lundi pour aller bloquer le marché d'intérêt national de Rungis (Val-de-Marne), a annoncé samedi la Coordination rurale du département.

« Nous avons décidé dès lundi matin de partir direction Paris, en tracteurs, pour rejoindre le mouvement. On a décidé de monter à Paris bloquer Rungis », a déclaré José Pérez, co-président de la CR 47.

« On part lundi à 9h00 d’Agen, on prend l’autoroute à Cahors, on monte à Paris en passant par Limoges et on récupère tous les gens qui veulent se joindre à nous », a-t-il ajouté.

Alors que les annonces du Premier ministre Gabriel Attal ont été jugées insuffisantes par la profession, c’est le premier syndicat à annoncer ouvertement l’objectif d’un blocage majeur à Paris ou à proximité de Paris, évoqué jusqu’à présent comme une possibilité par d’autres organisations.

« On a décidé ça un peu tout seuls, on a échangé avec la Haute-Vienne », a dit José Pérez.

« On ne peut pas rester comme ça. Sur Agen, on a tout fait, on ne peut pas faire plus. On ne veut pas faire les +zadistes+, c’est le moment de sortir. Ça n’avancera plus sur Agen, on ne peut pas rester là. On est déterminé, lundi, 9h00, notre cortège partira d’Agen », a-t-il assuré, précisant que le blocage de l’A62 entre Bordeaux et Toulouse, entamé il y a plusieurs jours, allait prendre fin samedi soir.

« On remballe tout, on nettoie tout, on sort les détritus, on laisse l’autoroute propre », a-t-il déclaré.

Samedi, les Jeunes Agriculteurs (JA) ont estimé pour leur part que l’idée de cibler Paris n’était « pas tranchée », le syndicat devant encore prendre le temps de « recalibrer la mobilisation » selon son secrétaire général, Pierrick Horel, qui a pour sa part exclu un « blocus de Rungis ».

Le marché d’intérêt national (MIN) de Rungis, au sud de la capitale, est le premier marché de gros de produits frais d’Europe. En 2022, trois millions de tonnes de marchandises ont transité par Rungis pour un chiffre d’affaires de 10 milliards d’euros, dont le secteur fruits et légumes occupe la plus grande part.

Les articles du dossier