Accéder au contenu principal

sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Mobilisation des agriculteurs

précédent

90/123

articles

suivant

Suite aux premières annonces

Attal dans un élevage bovin d'Indre-et-Loire dimanche matin


AFP le 27/01/2024 à 22:Jan
Traffic jam, tractors and cars.

(©Getty Images)

Le Premier ministre Gabriel Attal se rendra dimanche matin dans une exploitation bovine en Indre-et-Loire, deux jours après l'annonce de mesures pour tenter de répondre aux revendications des agriculteurs en colère.

Cette visite, annoncée par Matignon samedi soir, se déroulera à Chisseaux à la veille d’un « siège de la capitale » promis par des agriculteurs de la FNSEA et des Jeunes agriculteurs (JA) du grand bassin parisien.

Elle sera suivie d’une prise de parole du Premier ministre en fin de matinée, selon Matignon.

Pour tenter d’éteindre la contestation, le Premier ministre, qui prononcera mardi sa déclaration de politique générale devant les députés, a dévoilé vendredi des mesures d’urgence.

Il a accédé à quelques-unes des demandes les plus pressantes des manifestants entre l’abandon de la hausse de la taxe sur le gazole non routier (GNR), des indemnités gonflées pour les éleveurs touchés par la maladie des bovins MHE, moins de contraintes administratives et des sanctions lourdes contre trois industriels de l’agro-alimentaire ne respectant pas les lois Egalim sur les prix.

Les articles du dossier