Campagne 2019

Un intérêt grandissant pour la culture du sorgho en Europe


TNC le 27/11/2019 à 11:21
Sorghum ID dresse un bilan plutôt positif de la récolte 2019 de sorgho, malgré une légère baisse des rendements en Europe de l'Ouest. (©Sorghum ID)

Sorghum ID dresse un bilan plutôt positif de la récolte 2019 de sorgho, malgré une légère baisse des rendements en Europe de l'Ouest. (©Sorghum ID)

La hausse des surfaces de sorgho confirme, cette année encore, l'intérêt grandissant des agriculteurs européens pour cette culture. Côté rendements, le bilan est plutôt positif pour cette campagne, malgré une légère baisse en Europe de l'Ouest.

Pour la deuxième année consécutive, la sole de sorgho est à la hausse en Europe. « Les chiffres publiés par Sorghum ID, interprofession européenne du sorgho, qui mène des actions de promotion dans l’UE et certains pays tiers, confirment l’intérêt grandissant des agriculteurs européens pour cette culture », assure Charles-Antoine Courtois, chargé de développement au sein de cette structure. En France, la sole est estimée à 70 000 ha.

Carte des surfaces de sorgho en Europe. (©Sorghum ID)

Cela s’explique notamment par les conditions sèches de fin 2018/début 2019. Ces dernières « ont pénalisé les semis de colza et de blé et incité les agriculteurs à se tourner vers des espèces alternatives ». « Culture de printemps peu exigeante en eau, le sorgho a rapidement tiré son épingle du jeu », précise Charles-Antoine Courtois.

Retrouvez le témoignage de Charles-Antoine Courtois, chargé de développement Sorghum ID : Le sorgho : une culture aux multiples atouts

Un bon niveau de production pour la récolte 2019

D’après ses estimations, Sorghum ID dresse un bilan plutôt positif de cette récolte 2019. « La production européenne (UE 28 + Ukraine + Russie) est supérieure à la récolte précédente et avoisine 1,3 Mt. Cela s’explique principalement par la hausse des surfaces dans tous les pays européens ainsi par de bons rendements en Europe Centrale et de l’Est ». En effet, ces derniers sont estimés à 5 t/ha en moyenne en Bulgarie, Roumanie et Hongrie. En Ukraine et Russie, « ils sont plus hétérogènes allant de 2 à plus de 7 t/ha pour les meilleures parcelles, notamment celles qui étaient ensemencées avec des génétiques sorgho-étoilé (génétique hybride performante).  En Autriche, les rendements sont bons et stables, s’établissant à 10T/ha ».

La tendance s’inverse, en revanche, dans l’ouest de l’Europe avec des « rendements légèrement en baisse en France, Espagne et Italie ». En cause : « le manque de pluviométrie sur les mois de juin, juillet et août, associé à des températures extrêmes ». Les estimations de rendement sont de 5 t/ha en France (- 0,3 t/ha par rapport à 2018), 4,8 t/ha en Espagne (- 1 t/ha) et 6,5 t/ha en Italie (- 1,5 t/ha). « Malgré des conditions climatiques difficiles, le sorgho montre de bons niveaux de rendement et une bonne résilience dans un contexte de réchauffement climatique. »