sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Covid-19 : les conséquences pour le monde agricole

précédent

99/329

articles

suivant

Casino

Magasins de proximité et ventes en ligne profitent du coronavirus


AFP le 24/04/2020 à 10:12

Les magasins de proximité de Casino, ainsi que ses services de vente en ligne, connaissent depuis le début du confinement en France une forte croissance grâce à une « hausse sans précédent » de la demande dans la grande distribution alimentaire, a annoncé le groupe jeudi.

Les différents formats de magasins du groupe (proximité, magasins urbains, e-commerce) ont été « particulièrement sollicités » depuis mi-mars, souligne le distributeur dans un communiqué. En France, « dans les enseignes alimentaires, la croissance s’établit sur les quatre dernières semaines à + 9 % et + 12 % hors hypermarchés », précise le groupe, qui a arrêté ses chiffres au 20 avril. Son site de commerce en ligne Cdiscount enregistre depuis le 1er avril une hausse de 40 % de son volume d’affaires. 

L’annonce du confinement en France, entré en vigueur le 17 mars, avait vu les consommateurs se précipiter dans les magasins pour y effectuer de grosses courses « de précaution ».

« Au-delà de l’effet de stockage initial », perceptible durant les premiers jours, Casino a constaté « un report des achats alimentaires vers le commerce, les repas auparavant pris hors de la maison étant pris désormais à la maison », avec une préférence toute particulière des clients pour « les magasins proches » de chez eux, a commenté le directeur financier David Lubek lors d’une conférence téléphonique. La croissance sur les quatre dernières semaines atteint ainsi 24 % en moyenne chez Franprix, les supermarchés Casino et les autres formats de proximité, « qui font face à l’afflux de nouveaux clients ».

Lire aussi : En Bretagne, Emmanuel Macron réitère son soutien à la filière alimentaire

Enfin, le groupe dit avoir plus que doublé ses ventes en ligne alimentaires, « en particulier la livraison à domicile de Monoprix », via son site internet ou son partenariat avec le géant américain du commerce en ligne Amazon, avec un total de « 20 000 commandes par jour au lieu de 6 500 au début du trimestre ». Pour David Lubek, cette tendance positive des ventes alimentaires devrait se poursuivre « au-delà du 11 mai », date théorique du déconfinement en France, étant donné son aspect « progressif ».

Le groupe a enregistré au premier trimestre un chiffre d’affaires relativement stable (- 0,8 % à près de 8,3 milliards d’euros). La légère baisse est liée à aux cessions et fermetures de magasins réalisées en 2019. À périmètre comparable, Casino revendique une croissance de 6,4 %.

Les articles du dossier