sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Covid-19 : les conséquences pour le monde agricole

précédent

218/329

articles

suivant

Covid-19 et activités agricoles

Les bonnes pratiques pour limiter le risque de transmission


TNC le 02/04/2020 à 10:52
Les conseils pour lutter contre le coronavirus sont susceptibles d'être complétés ou actualisés en fonction de l'évolution des connaissances. Consulter régulièrement le site travail-emploi.gouv.fr  (©Pixabay)

Les conseils pour lutter contre le coronavirus sont susceptibles d'être complétés ou actualisés en fonction de l'évolution des connaissances. Consulter régulièrement le site travail-emploi.gouv.fr  (©Pixabay)

Le Covid-19 se transmet lorsqu'un individu est touché par un postillon ou une gouttelette contaminée, ou lorsqu'il porte ses mains ou un objet contaminé au visage. Afin de limiter le risque de transmission, les ministères du travail, et de l'agriculture et de l'alimentation ont publié un kit de lutte contre le Covid-19 rappelant les bonnes pratiques à adopter dans le cadre des activités agricoles.

Depuis le 17 mars 2020 midi, le confinement a été ordonné aux Français, réduisant ainsi au strict nécessaire leurs déplacements afin de limiter la propagation de la pandémie de Covid-19. Néanmoins, tout comme le secteur médical est mobilisé pour assurer la santé des citoyens, la majorité des acteurs du secteur agricole et agroalimentaire continuent de travailler normalement pour assurer leur alimentation. 

Si les mesures barrières sont applicables à tous, plusieurs mesures de précaution spécifiques sont à prendre en compte dans le cadre des activités agricoles. Les ministères du travail, et de l’agriculture et de l’alimentation les présentent dans un kit de lutte contre le Covid-19 dédié, publié le 30 mars dernier.

Lire aussi : L’agriculture, secteur prioritaire à accompagner

Parmi le matériel à prévoir : « moyens d’hygiène (savon liquide/gel hydroalcoolique, bidons d’eau claire dans les véhicules, sur les chantiers, essuie-mains à usage unique, etc), équipements de protection individuelle, recommandations des mesures barrières à afficher, attestations/autorisations de déplacements pour les salariés… » À noter aussi : privilégier « les moyens de communication à distance », pour éviter les partages de papier/crayon.

Limiter les contacts au maximum

Le gouvernement recommande également d’anticiper l’organisation des journées de travail afin de limiter au maximum les contacts. Il convient alors de :

  • « Supprimer les réunions en présentiel »
  • « Organiser la réception des matériaux, les chargements/déchargements »
  • « Organiser les embauches en horaires décalés pour limiter les contacts entre les personnes »
  • « Éviter les prises de poste collectives sur un site avant départ vers les chantiers : les salariés se rendent directement sur le  chantier  et  rentrent directement à leur domicile en fin de journée »
  • « Organiser le flux des personnes dans les locaux de travail, les pauses, les vestiaires et le local fumeur  »
  • « Organiser l’entretien des tenues de travail au sein de l’entreprise  »

Lire aussi : Environ 40 000 candidats inscrits sur la plateforme nationale
Et : Une attestation simplifie les déplacements des salariés

« Dans les parcelles agricoles, privilégiez l’activité individuelle et isolée ». Si l’intervention à plusieurs sur une même tâche est indispensable, « constituez des binômes, trinômes qui ne changeront pas jusqu’à nouvel ordre » et « privilégiez le travail côte-à-côte plutôt que face-à-face avec toujours la distance de sécurité entre les personnes ». En ce qui concerne la conduite d’engins agricoles, il est recommandé de « limiter la présence en cabine à une seule personne et d’attribuer un seul et unique véhicule/machine par personne. Si le véhicule doit changer de conducteur, nettoyez le volant, les commandes, les poignées, etc. » Pour les activités en bâtiment, il est important « d’espacer d’au moins un mètre les postes de travail par marquage au sol et de veiller à ce que le salarié reprenne le même poste de travail chaque jour ».

Plusieurs principes de bases s’appliquent également à la vente directe :

  • « Le client ne touche pas les produits, le service est assuré par un salarié/exploitant équipé de gants. »
  • « Les produits sont déposés sur le comptoir par  le vendeur, puis dans un second temps pris par le client afin de respecter une distance minimale de sécurité »
  •  « Privilégiez les modes de règlements « sans-contact » ».

À vérifier aussi :
– « Le nettoyage des outils, habitacles de véhicule, volant, commandes, poignées de porte… en fin de journée de travail »
– « La bonne ventilation des locaux et des engins plusieurs fois par jour et en fin de journée »
– « L’élimination correcte des déchets dans des sacs fermés hermétiquement en fin de journée »
– « Procédez à des retours et partages d’expériences des aléas de la journée pour adapter l’organisation du travail et les mesures initialement prévues »
– « Prenez des nouvelles de l’état de santé (éventuels symptômes, ressenti psychologique, appréhension, incompréhension, etc) de vos collaborateurs régulièrement ».

Retrouvez l’ensemble des mesures de précaution : le kit de lutte contre le Covid-19 pour les activités agricoles.

Lire aussi : Le détail des mesures pour aider les entreprises et exploitations agricoles

Les articles du dossier