sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Grippe aviaire

précédent

2/96

articles

suivant

Grippe aviaire

La Charente touchée à son tour


AFP le 06/05/2022 à 09:04

Un premier cas de grippe aviaire en élevage a été confirmé mercredi en Charente, a indiqué jeudi la préfecture, alors que le pic de l'épizootie actuelle, la plus grave à toucher la France avec un record de 16 millions de volailles abattues, est passé.

Il s’agit d’un élevage de canards situé dans la commune de Saint-Romain, tout près de la Dordogne, département qui compte actuellement 59 foyers d’influenza aviaire en élevage, tous apparus en à peine plus d’un mois, et où plus de 500 000 volailles ont été euthanasiées.

Les animaux de l’élevage charentais touché ont été abattus, l’exploitation désinfectée et des zones de protection (3 km autour du foyer) et de surveillance (10 km) mises en place, a indiqué la préfecture.

La Charente est le 23e département touché par le virus depuis le premier cas recensé dans celui du Nord fin novembre.

Au total, plus de 1 300 élevages ont été contaminés, dont 858 foyers en Vendée et dans les départements limitrophes où les autorités vident les élevages via des abattages massifs d’animaux malades mais aussi sains, de façon préventive.

L’an dernier en France, près de 500 foyers avaient été recensés dans des élevages et 3,5 millions d’animaux, essentiellement des canards, abattus.

Ces crises à répétition génèrent des coûts considérables pour les professionnels, en raison des arrêts de production et la fermeture de marchés à l’exportation, et pour l’État qui indemnise les éleveurs pour les animaux abattus et les pertes économiques induites.

Les articles du dossier