sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Grippe aviaire

précédent

75/76

articles

suivant

En Lorraine

Des cygnes atteints de grippe aviaire, l'accès à un lac fermé


AFP le 13/11/2021 à 14:56

Plusieurs cygnes sont morts de grippe aviaire sur le lac de Madine, dont l'accès a été interdit pour éviter toute diffusion du virus aux volailles domestiques, ont indiqué vendredi les préfectures de Meuse et Meurthe-et-Moselle.

« Une importante mortalité de cygnes est constatée depuis quelques jours sur le lac de Madine. Les analyses effectuées mettent en évidence la souche d’influenza aviaire de type H5, qui est présente en Europe depuis plusieurs mois », ont expliqué les deux préfectures, ce lac, situé entre Nancy et Verdun, étant à cheval sur les deux départements.

Le 5 novembre, un arrêté a passé à « élevé » le risque relatif à la grippe aviaire en France métropolitaine, impliquant que tous les élevages de volailles enferment leurs animaux pour éviter les contacts avec les oiseaux migrateurs, potentiellement porteurs du virus d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP), communément appelée grippe aviaire, non transmissible aux humains.

Pour éviter toute diffusion de ce virus très contagieux à des oiseaux domestiques ou d’élevage, les préfectures de Meuse et de Meurthe-et-Moselle ont décidé d’interdire l’accès et la circulation autour du lac de Madine, dans un périmètre de 100 mètres autour des rives, ainsi que l’interdiction de la chasse, de la pêche et de la navigation de plaisance dans la même zone. Il est aussi demandé aux personnes découvrant des cadavres d’oiseaux de ne pas les toucher.

L’hiver dernier, la France avait recensé près de 500 foyers d’influenza aviaire dans des élevages de volailles, principalement dans le Sud-Ouest, ce qui avait entraîné l’abattage de plus de 3,5 millions de volailles, essentiellement des canards.

Les articles du dossier