Euronext

Statu quo pour le blé, en attendant un rapport américain


AFP le 07/01/2020 à 16:10

Les prix du blé n'évoluaient pas, ou très peu, mardi après-midi, à quelques jours de la publication du rapport mensuel du ministère américain de l'agriculture sur la production mondiale de céréales.

Les marchés sont clos sur le bassin de production de la mer Noire en raison du Noël orthodoxe et doivent rouvrir mercredi. « De plus, les opérateurs vont se montrer prudents avant le rapport USDA de vendredi prochain », soulignait le cabinet Agritel dans une note diffusée mardi.

« D’un point de vue climatique, on constate des températures supérieures à la normale sur l’ensemble du continent européen », incluant les pays de la mer Noire (Russie, Ukraine notamment) où les observateurs constatent « un état végétatif très avancé » des cultures par rapport aux années précédentes, soulignait Agritel.

L’Union européenne a publié ses chiffres d’exportations de céréales pour la semaine du 22 décembre 2019 : les exportations de blé tendre ont ralenti un peu, mais, à près de 600 000 tonnes, conservent un rythme supérieur à l’objectif hebdomadaire de 550 000 tonnes. La France atteint 4,07 millions de tonnes (+ 37 500 tonnes), devant la Roumanie, à 2,9 millions de tonnes.

Peu avant 15h30 (14h30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé progressait de 25 centimes sur l’échéance rapprochée de mars à 188,50 euros, et reculait de 50 centimes sur l’échéance de mai à 188,25 euros, pour un peu plus de 13 000 lots échangés. La tonne de maïs, elle, reculait de 50 centimes sur l’échéance de mars à 172 euros et de 25 centimes sur l’échéance de juin à 176 euros, pour un peu moins de 350 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les cotations Agri Mutuel.