Euronext

Petit rebond technique pour les céréales après une séance chahutée


AFP le 18/06/2021 à 14:29

Les céréales connaissaient un petit rebond technique, vendredi à la mi-journée, compensant, pour partie seulement, les pertes subies la veille dans le sillage de Chicago en raison d'une conjonction de facteurs.

Dans une note publiée vendredi, le cabinet Agritel a évoqué « une vague liquidative impressionnante tous produits, alimentée principalement par les fonds ».

À la base de ce mouvement, « toujours la situation météorologique aux États-Unis avec de nouvelles prévisions à 10 jours laissant espérer de nouvelles précipitations et des températures plus clémentes », ainsi que la « hausse des taux d’intérêts projetée par la Fed pour l’an prochain », a souligné Agritel. Celle-ci a renforcé le dollar et ajouté à la pression sur les cours.

« On a une amélioration climatique un peu généralisée » conjuguée à « quelques dérogations » dans la politique d’incorporation de biocarburants (à base de matières premières agricoles) dans les diesels fossiles, a commenté pour sa part un courtier ayant requis l’anonymat.

« La liquidation des financiers, vécue hier, a plus à voir avec les déclarations de la Fed de fin de récréation qu’aux prévisions de météo moins chaude », a estimé pour sa part le cabinet Inter-Courtage dans une note publiée vendredi.

Vers midi (10h00 GMT) sur Euronext, la tonne de blé tendre progressait d’un euro sur l’échéance de septembre à 205,50 euros et de 50 centimes sur l’échéance de décembre à 206,25 euros, pour près de 8 000 lots échangés. La tonne de maïs progressait de deux euros sur l’échéance d’août à 248 euros, et de 25 centimes sur l’échéance de novembre à 201,75 euros, pour un peu moins de 250 lots échangés.

Pour suivre les évolutions des cours des matières premières agricoles, rendez-vous sur Les cotations Agri Mutuel.