Coton hebdo

Le cours recule en l’absence de nouvelles optimistes


AFP le 08/06/2019 à 08:20

Le cours du coton échangé à New York a baissé cette semaine, l'absence d'avancées concrètes sur les différents fronts commerciaux ouverts par les Etats-Unis et les ventes américaines à l'étranger imposant un frein à sa progression.

« Un accord entre les Etats-Unis et la Chine, une baisse du dollar ou des ventes solides pourraient persuader les investisseurs d’être moins pessimistes sur le cours », a estimé Peter Egli de la maison de courtage Plexus Cotton. « Mais pour le moment aucune de ces hypothèses ne semble réalisable », a-t-il ajouté.

Le statu quo semble toujours de rigueur entre Pékin et Washington, embourbés dans un bras de fer à coups de tarifs douaniers depuis quasiment un an. Un nouvel élément géopolitique s’est ajouté au tableau vendredi : les présidents russe Vladimir Poutine et chinois Xi Jinping ont montré un front commun pour critiquer la domination économique américaine lors du principal rendez-vous des affaires russes, affichant une étroite relation économique.

Par ailleurs, un deuxième front a été ouvert récemment par l’administration Trump au Mexique avec la menace d’imposer dès lundi des tarifs punitifs de 5 % sur les importations en provenance du pays, si celui-ci ne parvient pas à mieux réguler l’afflux d’immigrants illégaux. Malgré des progrès évoqués par chacune des deux parties lors de négociations, « nous nous dirigeons toujours vers des taxes lundi », a déclaré la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders, vendredi. La Maison Blanche prévoit de déclarer officiellement dès vendredi que ces tarifs entreront en vigueur lundi, a indiqué aux journalistes le chef de cabinet du vice-président Mike Pence, Mark Short.

Du côté des ventes américaines, le ministère de l’agriculture a noté dans son traditionnel rapport hebdomadaire publié jeudi des commandes portant sur 234 100 balles de coton. « Ce n’est pas vraiment ce qu’auraient pu anticiper les investisseurs souhaitant voir les cours monter », a affirmé Peter Egli, signalant toutefois des chiffres « relativement décents ». La livre de coton pour livraison en juillet, la plus échangée actuellement, a terminé vendredi à 65,59 cents contre 68,08 cents en fin de semaine dernière à la clôture (- 3,66 %). L’indice Cotlook A, moyenne quotidienne des cinq prix du coton les plus faibles sur le marché physique dans les ports d’Orient, a fini à 79,60 dollars les 100 livres jeudi, contre 80,10 dollars la semaine précédente (- 0,63 %).