Euronext

Le blé rebondit après avoir franchi des seuils de prix à la baisse


AFP le 16/10/2019 à 14:55

Les prix du blé s'inscrivaient en légère hausse, mercredi à la mi-journée, rebondissant après avoir franchi des seuils de prix à la baisse la veille.

Le blé tendre est ainsi passé sous le seuil des 180 euros sur l’échéance rapprochée et des 182 euros sur une échéance plus lointaine. « Cela donnera un peu de compétitivité pour l’appel d’offres de l’Egypte qui se tient aujourd’hui (mercredi), alors que le dernier avait vu les origines mer Noire plébiscitées. La compétition demeurera toutefois rude sur cette destination », a souligné le cabinet Agritel dans une note.

Concernant le maïs, Agritel a fait état de « certaines déceptions sur les rendements en Ukraine, ce qui pourrait conduire à une révision à la baisse de la production » chez ce très gros exportateur vers les pays de l’Union européenne.

Si l’excédent commercial pour la France des produits agroalimentaires transformés a augmenté au mois d’août, le solde des produits agricoles bruts est légèrement en déficit (- 5 millions d’euros), a expliqué de son côté le service statistiques du ministère de l’agriculture, Agreste. Ce solde des produits bruts recule de 103 millions d’euros sur un an sous l’effet conjugué de la baisse des exportations (notamment en céréales et en animaux vivants) et de l’augmentation des importations (oléagineux).

Peu avant 13h30 (11h30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé regagnait 50 centimes d’euro sur l’échéance de décembre à 178,75 euros et 25 centimes sur l’échéance de mars à 181,75 euros, pour près de 12 000 lots échangés. La tonne de maïs, elle, était à l’équilibre, inchangée sur l’échéance de novembre à 164 euros, et en recul de 25 centimes sur l’échéance de janvier à 169,75 euros, pour quelque 1 300 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les cotations Agri Mutuel.