Euronext

Le blé en recul après un rapport américain


AFP le 13/05/2019 à 14:36

Les prix du blé étaient en repli, lundi à la mi-journée, restant sous pression d'un rapport mensuel américain publié vendredi et qui prévoit notamment une envolée des stocks mondiaux l'an prochain.

Les stocks de blé augmenteraient de 18 millions de tonnes (Mt) à l’échelle de la planète, en raison principalement d’une production mondiale annoncée comme historique en 2019, à 777,5 Mt. Ce rapport « baissier », selon le cabinet Agritel, « vient s’ajouter aux discussions interminables entre les Etats-Unis et la Chine, ce qui n’est pas fait pour rassurer les marchés ». En France, les récentes pluies « sont les bienvenues pour les cultures, même si les températures fraîches pour la saison n’annoncent pas pour le moment une récolte précoce », estime Agritel. FranceAgriMer a évoqué dans son rapport hebdomadaire Céréobs un état des blés d’hiver bon à excellent à hauteur de 79 %, inchangé par rapport à la semaine précédente. Peu avant 12h30 (10h30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé se repliait de 75 centimes d’euro sur l’échéance de septembre à 168,25 euros et de 75 centimes également sur celle de décembre à 172,25 euros, pour un peu plus de 9 000 lots échangés.

Concernant le maïs, le rapport table sur une forte baisse des stocks mondiaux entre le début et la fin de la prochaine campagne, malgré une production mondiale record (1,13 milliard de tonnes), mais uniquement grâce à la Chine, alors que chez les principaux pays exportateurs, les stocks augmentent un peu. La tonne de maïs reculait légèrement, de 50 centimes d’euro sur l’échéance de juin à 163 euros et de 25 centimes sur celle d’août à 167,25 euros, pour un peu plus de 600 lots échangés. En France, les semis de maïs étaient estimés comme réalisés à hauteur de 80 % au 6 mai, selon FranceAgriMer.