Euronext

Blé et maïs dans le vert après le relèvement des prévisions américaines


AFP le 13/09/2021 à 12:35

Les prix du blé et du maïs étaient stables lundi à la mi-journée sur le marché européen, après la publication du rapport mensuel américain qui a révisé à la hausse des stocks mondiaux de céréales.

Le rapport mensuel Wasde du ministère américain de l’Agriculture publié vendredi a relevé l’estimation de la production mondiale de blé et de maïs pour 2021-2022.

Pour les États-Unis, la production de maïs a été revue en nette hausse à 380,9 millions de tonnes en septembre (contre 374,7 en août), compensant largement une légère baisse de la production brésilienne.

Au niveau mondial, les stocks de maïs pour la fin de l’année ont gonflé de 13 millions de tonnes à 297,6 millions. Le marché américain avait déjà anticipé le rapport Wasde, et dès vendredi soir, les cours du maïs étaient repartis à la hausse.

Quant au blé, les stocks mondiaux estimés ont remonté de 4 millions de tonnes, à 283,2 millions, à la fin de la campagne commerciale 2021-22, mais on reste bien en-deçà des stocks de début d’année (292,5 millions). Si la tension baisse légèrement sur les marchés, les échanges restent soutenus, de même que les prix.

« Au Pakistan, alors que 405 000 tonnes de blé ont été achetées sur décembre à 369,5 dollars la tonne (frais et transport compris), un nouvel appel d’offres a été lancé pour l’achat de 500 000 tonnes », a relevé le cabinet Inter-Courtage.

« On redémarre la semaine tranquillement », a résumé pour l’AFP Sébastien Poncelet, spécialiste du blé au cabinet Agritel. Il relève que «  le blé français a gagné en compétitivité »: même si une qualité meunière moindre va contraindre à trouver de nouveaux débouchés, il juge qu’une importante offre en blé fourrager peut être une chance « dans un marché mondial en demande d’alimentation animale ».

Vers 12h00 (10h00 GMT) sur Euronext, la tonne de blé tendre était en hausse de 75 centimes d’euro sur l’échéance de décembre, à 238,50 euros, et de 25 centimes sur l’échéance de mars, à 235,75 euros, pour près de 6 800 lots échangés.

La tonne de maïs était stable sur l’échéance de novembre, à 211,50 euros, et en baisse sur l’échéance de janvier, à 212,50 euros, pour plus de 80 lots échangés.

Pour suivre les évolutions des cours des matières premières agricoles, rendez-vous sur les cotations Agri Mutuel.