Maladies respiratoires

Un vaccin facile à administrer chez les jeunes bovins dès 10 jours d’âge


TNC le 01/10/2018 à 12:03
Bovalto respi intranasal, un vaccin respiratoire bovin facile à administrer. (©Boehringer Ingelheim/Eric Senmartin)

Bovalto respi intranasal, un vaccin respiratoire bovin facile à administrer. (©Boehringer Ingelheim/Eric Senmartin)

Boehringer Ingelheim lance Bovalto respi intranasal, un nouveau vaccin respiratoire pour jeunes bovins avec un système d'application innovant qui simplifie le geste de l'éleveur.

Selon une enquête, 55 % des éleveurs allaitants et 20 % des éleveurs laitiers vaccinent contre les maladies respiratoires. Dans l’objectif de toujours améliorer la sécurité de l’administration, Boehringer Ingelheim propose aujourd’hui Bovalto respi intranasal, un vaccin à application innovante pour simplifier son administration. Il est constitué d’une canule et d’un disque « stoppeur » qui vient buter sur la narine du veau : la canule ne risque pas de léser la muqueuse nasale.

Selon l’entreprise, « Bovalto respi intranasal protège précocement et rapidement les très jeunes veaux contre deux virus rencontrés fréquemment en élevage : le virus Parainfluenza 3 (PI3), qui fragilise les veaux et les rend plus vulnérables à d’autres maladies, et le virus respiratoire syncytial bovin (VRSB), très contagieux, qui constitue une cause de mortalité chez les jeunes veaux. Cette innovation permet de vacciner les jeunes bovins dès 10 jours d’âge. La protection a été démontrée par épreuve virulente 10 jours après vaccination et pendant une durée de 3 mois. »