Conjoncture laitière

Seul le coût des intrants augmente chez les éleveurs


TNC le 23/09/2021 à 13:54

Si le prix du lait pouvait grimper aussi vite et aussi fortement que les charges des élevages laitiers... Malheureusement, ce n'est pas ce qu'annonce la conjoncture laitière de septembre.

Conjoncture laitière du Cniel – Septembre 2021 :

Seul le coût des intrants augmente chez les éleveurs : c’est en d’autres termes ce qu’il faut retenir de la conjoncture laitière mensuelle. En effet, Benoit Rouyer, économiste du Cniel annonce : « Les perspectives d’offre et de demande s’avèrent relativement équilibrées, laissant augurer des variations modérées du prix des produits laitiers industriels au cours des prochains mois. En revanche, le coût des intrants augmente de façon importante, mettant sous pression les exploitations laitières. »

Les cours des produits laitiers se stabilisent

Il poursuit : « Après une période de hausse sur le début de l’année, les prix des produits laitiers industriels marquent le pas. Les cours du beurre en France se stabilisent depuis 4 mois à environ 4 000 €/t. De son côté, la poudre de lait écrémé oscille depuis plusieurs semaines autour de 2 500 €/t. »

Les cours des produits laitiers industriels se stabilisent. (©Cniel)

« Le prix standard du lait de vache conventionnel était de 342 €/1 000 l sur le mois de juin 2021, soit 20 €/1 000 l de plus que le niveau de juin 2020 », cite Benoit Rouyer. Mais la principale augmentation concernent les charges qui ne cessent de grimper comme l’indique l’indice Ipampa de l’Institut de l’élevage. Les postes aliments et énergie/lubrifiants sont notamment les plus élevés.

Les prix de l’aliment et de l’énergie font grimper les charges des élevages laitiers. (©Cniel)

La collecte laitière ralentit en Europe

La collecte laitière de l’Union Européenne marque le pas. (©Cniel)

« La collecte laitière progresse assez nettement en Nouvelle-Zélande et aux États-Unis. Elle s’avère en revanche beaucoup moins dynamique au sein de l’Union Européenne, avec une croissance de seulement 0,5 % en cumul sur les 12 derniers mois. » En France, la production laitière reprend doucement depuis la fin du mois d’août.

Après une baisse, la collecte laitière française revient sur des niveaux similaires à 2020. (©Cniel)