Gestion de l'eau

La filière laitière agit pour mieux préserver la ressource en eau


TNC le 20/11/2019 à 14:37
80 000 élevages herbivores ont été aidés depuis 1994 pour adapter leur gestion des effluents et de la fertilisation des cultures. (©Pixabay)

80 000 élevages herbivores ont été aidés depuis 1994 pour adapter leur gestion des effluents et de la fertilisation des cultures. (©Pixabay)

Seulement 13 % des Français attribuent la qualité de l'eau aux efforts des agriculteurs. Face à ce constat, le Cniel rappelle l'implication de la filière laitière dans la préservation de cette ressource naturelle. 86 % des laiteries recyclent tout ou une partie des eaux issues du lait et les éleveurs ont adapté leur gestion des effluents et de la fertilisation des cultures, notamment en réduisant les recours aux intrants.

7 Français sur 10 pensent que la qualité de l’eau est bonne en France mais seuls 13 % attribuent cette qualité aux efforts des agriculteurs. C’est ce qui ressort d’une étude* réalisée par Usemeeds pour le Cniel. « Un chiffre peu élevé qui démontre la méconnaissance des Français vis-à-vis des actions initiées par le secteur laitier dans la réduction de son impact sur la qualité de l’eau », indique l’interprofession laitière.

La filière laitière a en effet lancé le programme Aquarel auprès d’une soixantaine de sites d’industries laitières. Les objectifs : mieux gérer l’eau issue du lait et mettre en place des solutions pour la recycler et l’économiser grâce aux 27 bonnes pratiques recensées. Actuellement, 86 % des laiteries recyclent déjà tout ou une partie des eaux issues du lait, l’objectif étant d’atteindre 100 % des laiteries d’ici 2025.

Côté agriculteurs, le Cniel rappelle que dans le cadre des PMPOA (Programme de maîtrise des pollutions d’origine agricole), 80 000 élevages herbivores ont été aidés depuis 1994 pour adapter leur gestion des effluents et de la fertilisation des cultures, notamment en réduisant les recours aux intrants. En grandes cultures aussi, les producteurs veillent à préserver la ressource en eau. C’est le cas d’Alexandre Contal, directeur d’une exploitation de grandes cultures en Seine-et-Marne. Il s’est équipé d’un système de traitement de l’eau pour les pulvérisations, qui lui permet de réduire les doses en conservant la même efficacité.

Certains éleveurs récupèrent l’eau de pluie pour leurs bovins, mais attention, il faut prendre certaines précautions : Ce qu’il faut savoir avant d’utiliser l’eau de pluie pour abreuver ses bovins

L’eau mais les enjeux climatiques plus globalement sont des préoccupations majeures pour les éleveurs, comme l’a montré une étude d’Adquation réalisée cette année pour le Space. Parmi les 302 éleveurs interrogés, 87 % se sentent concernés par les enjeux climatiques et 89 % déclarent avoir déjà mis en place au moins une action pour réduire leur empreinte carbone.

La filière laitière agit depuis de longues années pour préserver la ressource en eau, reste maintenant à le faire savoir aux Français.

Voir aussi l’étude réalisée par Adquation pour le Space : 87 % des éleveurs se sentent concernés par les enjeux climatiques