Changement climatique

87 % des éleveurs se sentent concernés par les enjeux climatiques


TNC le 18/06/2019 à 10:50
 89 % des éleveurs ont déjà mis en place au moins une action pour réduire l'impact de leur activité sur le climat. (©Pixabay)

 89 % des éleveurs ont déjà mis en place au moins une action pour réduire l'impact de leur activité sur le climat. (©Pixabay)

Selon une étude réalisée par Adquation pour le Space auprès de 302 éleveurs de bovins, 87 % d'entre eux se sentent concernés par les enjeux climatiques, dont un tiers qui se déclare « très concerné ».

Souvent pointés du doigt par le grand public comme étant parmi les acteurs qui contribuent le plus aux émissions de gaz à effet de serre, les éleveurs ont pourtant déjà mis en place des changements de pratiques pour réduire l’empreinte carbone de leur exploitation et adapter leurs systèmes de production aux évolutions du climat.

À lire aussi : Les agriculteurs agissent pour réduire leur empreinte carbone

Selon une étude d’Adquation réalisée pour le Space auprès de 302 éleveurs* possédant au moins 60 bovins, 87 % d’entre eux se sentent concernés par les enjeux climatiques, dont un tiers qui se déclare « très concerné ».

Et ils agissent pour limiter l’impact de leur activité sur le climat. 89 % des personnes interrogées ont déjà mis en place au moins une action pour réduire leur empreinte carbone.

Ainsi 71 % déclarent avoir amélioré leur efficacité alimentaire.

Découvrir : Xavier Bruneau, éleveur, réconcilie alimentation du troupeau et vie du sol

63 % ont diminué leur consommation de carburant liée aux déplacements et aux travaux des champs. 52 % ont amélioré le stockage de carbone dans le sol en augmentant les pâtures ou en plantant des arbres par exemple.

46 % ont réduit la consommation d’énergie électrique dans les bâtiments d’élevage grâce à l’emploi de led, à une ventilation économe… et 42 % la consommation en énergie fossile (gaz, fioul) liée au fonctionnement des bâtiments.

Enfin, 21 % produisent de l’énergie renouvelable. C’est le cas par exemple d’Emmanuel Turban, éleveur des Côtes d’Armor, qui grâce à la méthanisation, a fait passé son bilan carbone de 90 g de CO2 par litre de lait produit à 70 g.

« Les nouvelles pratiques et technologies pour le climat », sera le thème de l’Espace pour demain au Space 2019.