Fongicides céréales

Une innovation pour répondre aux besoins des agriculteurs et de la société


TNC le 28/06/2019 à 18:12

BASF développe actuellement le premier isopropanol-azole pour une utilisation sur blé et orge. Avec cette innovation fongicide, la firme entend ainsi proposer pour la prochaine campagne une réponse aux attentes des agriculteurs et de la société (sous réserve de l'obtention des autorisations de mise en marché en France).

La protection fongicide actuelle des blés est soumise à de fortes contraintes, comme le souligne BASF : « retraits de produits, développement de résistance, pression sociétale… » Pour cela, la firme mise sur une méthode de recherche spécifique alliant efficacité et très bon profil écotoxicologique, explique Jérôme Tournier, responsable du pôle céréales de BASF.

C’est notamment le cas du premier isopropanol-azole que développe actuellement BASF. Il a reçu l’approbation au niveau européen en février dernier, sous le nom Revysol et est attendu pour la prochaine campagne en France, sous réserve de l’obtention des autorisations de mise en marché. La firme prévoit d’associer cet isopropanol-azole avec Xemium (SDHI) pour faire perdurer son efficacité. « Polyvalent et prêt à l’emploi », ce fongicide sera ainsi utilisable sur blé et orge, « sur une large fenêtre d’application et avec une efficacité préservée même en situation difficile », d’après les essais réalisés par BASF.

Vers une évolution des pratiques fongicides

Les performances observées de ce fongicide pourraient permettre, selon BASF, de faire évoluer les pratiques fongicides des agriculteurs. « En fonction du risque septoriose, il serait possible de supprimer le T1 ou d’en réduire les doses, voire de le remplacer par un produit de biocontrôle (soufre) », affirme Jérôme Tournier. « Même si l’efficacité du T1 est plus faible, la performance apportée par l’isopropanol-azole sur septoriose et rouilles va permettre de sécuriser le programme fongicide », ajoute-t-il.