Céréales

La moisson devrait être en avance cette année


TNC le 19/05/2020 à 13:45
Le stade épiaison est en avance de 12 jours pour le blé tendre et de 7 jours pour l'orge d'hiver, par rapport à 2019. (©David Forge, La Chaîne Agricole)

Le stade épiaison est en avance de 12 jours pour le blé tendre et de 7 jours pour l'orge d'hiver, par rapport à 2019. (©David Forge, La Chaîne Agricole)

Compte-tenu de l'avance des céréales observée en plaine, la moisson pourrait bien démarrer plus tôt qu'à l'accoutumée cette campagne. Selon l'observatoire Céré'Obs de FranceAgriMer, publié le 15 mai dernier, le stade épiaison était atteint par 63 % des surfaces de blé tendre en place dans la semaine du 5 au 11 mai 2020, soit une avance de 12 jours sur la moyenne des 5 dernières années et sur celle de l'année dernière.

Le dernier rapport hebdomadaire Céré’Obs de FranceAgriMer n’affiche pas d’embellie concernant les conditions de culture des céréales. Dans la semaine du 5 au 11 mai 2020, l’état « bon à très bon » est passé « de 57 à 55 % pour le blé tendre (79 % en 2019), de 53 à 51 % pour l’orge d’hiver (75 % en 2019), de 65 à 62 % pour le blé dur (70 % en 2019) et de 64 % à 62 % pour l’orge de printemps (70 % en 2019) », présente FranceAgriMer. En maïs grain, les chiffres sont plus positifs : les conditions de culture « bonnes à très bonnes » ont évolué de 93 à 87 % (85 % en 2019).

Lire aussi : Les cultures de printemps à l’honneur
Et : « Attaques de corbeaux : les dégâts sont considérables cette année ! »

Une avance quasi générale des céréales

En blé tendre, le stade épiaison a progressé « de 35 à 63 % des surfaces en place (18 % en 2019) », soit « une avance de 12 jours sur la moyenne des 5 dernières années et sur celle de l’année dernière », ajoute l’établissement national des produits de l’agriculture et de la mer. L’orge d’hiver et le blé dur sont également en avance, de 7 et 6 jours respectivement. Le stade épiaison est passé de 84 à 98 % pour l’orge d’hiver (79 % en 2019) et de 54 à 80 % pour le blé dur (58 % en 2019).

En orge de printemps, le stade épi 1 cm a évolué de 63 à 88 % dans la semaine du 5 au 11 mai 2020, ce qui représente « une avance de 2 jours sur la moyenne des 5 dernières et un retard de 5 jours par rapport à celle de l’année dernière ». Le stade 2 nœuds est atteint par 45 % des surfaces en place, contre 56 % en 2019. Du côté du maïs grain, on comptait 90 % des surfaces prévues semées (85 % en 2019) et 75 % au stade levée (62 % en 2019), donc en avance de 5 jours. « Le stade 6/8 feuilles visibles a également évolué de 2 à 8 % (0 % en 2019).