Agriculture de précision

SmartCom propulse les pulvérisateurs Hardi à l’ère du numérique !


TNC le 12/12/2019 à 06:00
La technologie SmartCom rend les appareils Plug-and-Play et facilite les échanges de données via le Cloud. (©Hardi)

La technologie SmartCom rend les appareils Plug-and-Play et facilite les échanges de données via le Cloud. (©Hardi)

Hardi fait évoluer sa gamme de pulvérisateurs côté électronique. Des outils Plug-and-Play communiquent avec le bureau de l'agriculteur en temps réel. Pulvérisation plus précise, acquisition de données pour cartographier le travail, terminaux plus performants... la marque passe à l'ère du numérique.

Hardi a dévoilé sa plateforme nommée SmartCom dont l’objectif est d’offrir aux outils de la gamme un avenir de type « Plug-and-Play ». Le système est compatible Isobus de manière à faciliter la connexion avec le tracteur. La régulation du volume de bouillie gagne en précision et en réactivité grâce au temps de réponse plus court.

Lire aussi : Hardi présente Twin, une assistance d’air pour réduire la dose de 30 %

Le constructeur a aussi travaillé sur la connectivité des outils. Ils peuvent désormais se connecter aux technologies de stockage en ligne (Cloud). Sans oublier le câble SmartLink, qui permet aux techniciens des concessions de faire les mises à jour, de diagnostiquer les pannes et même d’ajouter des fonctions.

Selon la marque, les capacités du dispositif sont illimitées. Il suffit par exemple d’ajouter des unités SmartCom pour étendre les performances. SmartCom et les unités de distribution de puissance (PDU) sont installés sur le pulvérisateur à différents endroits. Un seul fil suffit pour les connecter entre elles ! De quoi limiter les soucis de raccordement !

Hardi SmartCom Electronics et Bosch Telematic

Pour faciliter les échanges de données, l’agriculteur peut opter pour la télémétrie Bosch. Son rôle est de transférer automatiquement les données de la machine vers le serveur sélectionné. Les données du système de contrôle DynamicFluid4 sont géo-référencées et permettent d’établir une cartographie agronomique contenant la vitesse de travail, la taille des buses, le débit, la pression…

Sans compter que les informations rendent la planification du travail plus facile et augmentent donc le débit de chantier. Le transfert des valeurs s’opère en temps réel, une fonction intéressante pour optimiser les réglages de l’outil en live.

Lire aussi : Yves Belegaud, 1er dirigeant extérieur à la famille Ballu, reprend la barre

Hardi propose deux nouveaux terminaux capables d’embarquer toujours plus de fonctions Isobus et de mieux gérer le volume de données. Les boîtiers HC 8700 et HC 9700 offrent plus de capacité et des options de transfert au format IsoXml. En outre, la connectivité avec différents récepteurs GPS est simplifiée. La base pour faire fonctionner le guidage automatique et la coupure de tronçons.