Journée mondiale de la femme rurale

Un film pour rendre hommage à celles qui « se lèvent contre la pauvreté »


TNC le 17/10/2019 à 19:31

Dans le cadre de la journée internationale de la femme rurale, le 15 octobre dernier, le Fonds international de développement agricole (Fida) a sorti le court-métrage "This is how we rise" ("Nous nous levons contre la pauvreté" en français) pour « faire prendre conscience de la force et du rôle que celles-ci peuvent avoir en zones rurales dans la lutte contre la faim et la pauvreté dans le monde ». Cette action s'inscrit dans la campagne mondiale menée par l'organisation pour favoriser leur émancipation socio-économique à travers le développement agricole.

À propos de Maya Angelou et Fida :

Par ses écrits et ses actes, Maya Angelou, morte en 2014, a milité pour les droits des femmes et défendu leur cause et l’égalité des sexes à travers le monde.

Le Fonds international de développement agricole (Fida) vise à limiter la pauvreté rurale et améliorer la sécurité alimentaire. Il accorde une attention particulière à la défense des femmes, qui représentent la moitié des personnes impliquées dans les projets de l’organisation. Lesquels ont pour but de les aider à « produire plus, à se connecter aux marchés, à accroître leurs revenus et à acquérir des connaissances et compétences ».

« Vouliez-vous me voir brisée ? Tête inclinée, regard baissé ? Épaules tombantes comme des larmes. Mon impudence vous offense-t-elle ? Ne prenez donc pas si mal de me voir rire ! Tirez-moi dessus avec vos mots, découpez-moi de vos mensonges, mais comme la vie, je m’élèverai. » La voix poignante de la poétesse Maya Angelou, qui lit d’un de ses célèbres poèmes, résonne comme si elle était celle de toutes les femmes rurales des régions les plus pauvres qui n’ont presque aucun droit ni reconnaissance, tout en étant plus que les hommes victimes de l’insécurité alimentaire. La voix aussi de toutes les femmes des pays développés, dans la même situation jadis et qui se sont battues pour changer les choses.

Cette voix fait écho aux images de ces paysannes courbées dans les champs, grimpant aux arbres pour récolter les fruits, portant de lourdes récoltes sur le dos, emmenant les troupeaux dans des pâturages lointains. Des paysannes qui sourient pourtant, voire rient aux éclats, et se parent de beaux tissus et bijoux pour « faire prendre conscience de la force, du rôle et de la détermination qu’elles peuvent avoir en zones rurales dans la lutte contre la faim et la pauvreté dans le monde ». Tous leurs gestes quotidiens en témoignent, dans la difficulté comme dans les moments plus légers, de la simple exécution d’une tâche à la gestion d’une exploitation agricole.

Lire aussi : « Être reconnues pour ce que nous sommes, des agricultrices »

« Des piliers des systèmes alimentaires durables »

Montrer tout cela est l’objectif de ce court-métrage du Fonds international de développement agricole (Fida) présenté lors de la journée internationale de la femme rurale, le 15 octobre dernier. « Nous nous levons toutes contre la pauvreté. Autonomiser les femmes, c’est nourrir une nation ». « This is how we rise » (« Nous nous levons contre la pauvreté », titre du film en français) se termine sur ces mots, tout aussi percutants que les premiers quand on sait que « la faim s’est aggravée ces dernières années », comme le souligne l’organisation.

« C’est pourquoi l’autonomisation des femmes doit être au premier plan de toutes les actions menées en faveur du développement », a insisté son président Gilbert F. Houngbo. Elles sont un pilier de la construction de systèmes alimentaires intégrés et durables. Tout le monde sera gagnant – hommes et femmes, populations et pays – quand les femmes et les filles qui vivent en milieu rural, soit 1,7 milliard de personnes et la moitié de la population active agricole mondiale, auront accès aux ressources, aux moyens de production, aux financements, à l’information, à la technologie, sur un pied d’égalité » avec leurs homologues masculins.

Cette initiative, qui met en scène de véritables agricultrices, fait partie d’une campagne mondiale du Fida visant à accélérer l’émancipation socio-économique des femmes rurales à travers le développement agricole, celle-ci permettant « d’accroître la production alimentaire, de réduire la pauvreté, d’améliorer la nutrition et l’accès à l’éducation ». Le film sera diffusé sur des chaînes de télévision dans le monde entier et sur d’autres plateformes.

Lire aussi : Le Fida (Onu) crée un fonds pour aider la ruralité et l’agriculture en Afrique