Marchés agricoles

Rebond technique du blé sur Euronext


AFP le 03/06/2020 à 14:00

Les prix du blé connaissaient mercredi à la mi-journée, un petit rebond, après avoir testé la veille des seuils de prix symboliques.

Les cours des céréales à paille ont poursuivi mardi leur repli dans le sillage de la Bourse de Chicago et alors que l’appel d’offres de l’Égypte s’est soldé par l’achat de 120 000 tonnes de blé ukrainien. « Une offre française n’était pas très éloignée des autres offres du bassin (de production) de la mer Noire, permettant d’afficher pour les origines France des offres relativement compétitives », soulignait le cabinet Agritel dans une note.

« On a un handicap, le fait que l’euro ait pris de la vigueur depuis le début de la semaine, ça nécessite un ajustement malgré les conditions climatiques moins pluvieuses que ce qu’on imaginait », notait Gautier Le Molgat, analyste au cabinet Agritel. « L’élément baissier majeur actuellement est le manque d’activité à l’export, les acheteurs se faisant, pour le moment, rares », notait Agritel.

Les derniers chiffres d’exportations européens laissent toutefois apparaître un petit rebond des exportations de blé vers les pays tiers (hors UE), à 570 000 tonnes, dont 200 000 tonnes de blé français. La France a exporté à ce jour 10,8 Mt de blé hors d’Europe pour la campagne sortante.

Vers 12h30 (10h30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé tendre grimpait d’un euro sur l’échéance de septembre à 185,25 euros, et d’un euro également sur décembre à 187,75 euros, pour un peu plus de 10 000 lots échangés. La tonne de maïs, elle, reculait de 25 centimes sur l’échéance d’août à 168,75 euros, et de 50 centimes sur novembre à 165 euros, pour un peu plus de 400 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les cotations Agri Mutuel.