Chicago

Maïs, blé et soja reculent alors que s’amenuise l’espoir d’un accord commercial


AFP le 21/09/2019 à 10:29
Des pluies sont attendues ce week-end aux Etats-Unis. (©Mike Mareen/Fotolia)

Des pluies sont attendues ce week-end aux Etats-Unis. (©Mike Mareen/Fotolia)

Les cours du maïs, du blé et dans une plus grande ampleur du soja ont terminé en baisse vendredi à Chicago alors que s'éloignait la perspective d'un accord commercial imminent avec la Chine.

« Les prix, qui étaient déjà en baisse, se sont affaissés quand Donald Trump a fait savoir qu’il ne se satisferait pas d’un accord partiel », a observé Jack Scoville de Price Futures Group.

Le président des Etats-Unis Donald Trump a en effet assuré vendredi ne pas  avoir besoin d’aboutir à un accord commercial avec la Chine avant l’élection  de 2020. « Nous souhaitons un accord total, un accord partiel ne m’intéresse pas », a lancé Donald Trump. « Cela pourrait aller vite, mais ce ne serait pas le bon accord. Il faut bien faire les choses », a-t-il expliqué, insistant sur l’extrême complexité du dossier. « Ce n’est pas ce que les acteurs du marché souhaitaient entendre », a remarqué Jack Scoville. « On espérait qu’un accord serait conclu la semaine prochaine. »

Les producteurs de soja attendent en effet avec impatience la levée des lourdes taxes imposées depuis plus d’un an par Pékin sur les importations d’oléagineux américains. Les deux premières puissances économiques mondiales ont multiplié ces derniers jours les signes d’apaisement. Mais l’issue des tractations, qui doivent reprendre à haut niveau en octobre à Washington, reste très incertaine. Une délégation de représentants chinois, présente à Washington jeudi et vendredi pour des réunions de préparation, a annoncé dans l’après-midi qu’elle allait écourter son séjour en ne se rendant pas, comme prévu, en début de semaine prochaine, dans le Montana pour visiter des exploitations. Cette nouvelle a un peu plus pesé sur les cours.

Côté météo, « on attend encore quelques pluies ce week-end, ce qui n’est pas forcément une bonne nouvelle à l’approche des moissons », a estimé Jack Scoville. Mis à part un gel précoce, il est toutefois un peu tard pour que les conditions météorologiques aient un réel impact sur les récoltes, a-t-il ajouté.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé jeudi à 3,7075 dollars contre 3,7275 dollars la veille (- 0,54 %). Le boisseau de blé pour livraison en décembre, le plus actif, a fini à 4,8425 dollars contre 4,8800 dollars à la clôture précédente (- 0,77 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les cotations Agri Mutuel.