Chicago

Maïs, blé et soja affectés par les craintes liées au virus chinois


AFP le 30/01/2020 à 09:20

Les cours du maïs, du blé et dans une moindre mesure du soja ont reculé mercredi à Chicago sur fond d'inquiétudes persistantes sur les conséquences économiques de l'épidémie chinoise de pneumonie virale.

« Le coronavirus continue à faire les gros titres. En un mois, le virus a touché plus de personnes que le Sras en six mois » en 2002-2003, remarque Michaela White de CHS Hedging. « Les économistes sont en train d’évaluer quel pourrait être l’impact du virus », ajoute-t-elle.

Cette problématique « continue en tout cas à faire pression sur les cours des céréales, tout comme l’absence d’intempéries menaçantes pour les récoltes de soja et de maïs en Amérique du Sud et l’absence persistante de commandes chinoises », relève de son côté Dax Wedemeyer de la maison de courtage Allendale.

Les acteurs du marché avaient espéré un regain d’activité sur ce front après l’accord commercial signé entre Washington et Pékin prévoyant une forte progression des achats de produits agricoles américains par la Chine, mais ils ont pour l’instant été déçus.

Le marché a aussi été marqué mercredi par les rumeurs d’une possible avancée vers le développement d’un vaccin contre la fièvre porcine africaine, qui a décimé ces derniers mois une grande partie du cheptel porcin en Chine.

L’Association américaine de microbiologie a notamment diffusé le 23 janvier un communiqué affirmant que des chercheurs avaient développé un vaccin contre la maladie « bien plus efficace » que les précédents. Aucun n’est actuellement disponible à la vente.

« Si cela se confirme, ce serait une mauvaise nouvelle pour les cours du porc américain », estime Dax Wedemeyer. « Mais ce serait a priori plutôt de bon augure pour le soja, car les Chinois devraient alors en acheter beaucoup plus pour alimenter leur cheptel », ajoute-t-il.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, le plus échangé, a terminé mercredi à 3,8425 dollars contre 3,8650 dollars à la précédente clôture (- 0,58 %). Le boisseau de blé pour livraison en mars, également le plus actif, a fini à 5,6225 dollars contre 5,6975 dollars mardi (- 1,32 %). Le boisseau de soja pour livraison en mars, le plus échangé, a terminé à 8,9300 dollars contre 8,9500 dollars la veille (- 0,22 %). Il s’affiche ainsi en baisse pour la septième séance de suite.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les cotations Agri Mutuel.