Chicago

Le maïs aidé par la flambée du pétrole


AFP le 17/09/2019 à 10:20

Les cours du maïs ont terminé en hausse lundi à Chicago, soutenus par la flambée des prix du pétrole et l'anticipation de mesures favorables aux biocarburants. Les cours du blé et, dans une moindre mesure, du soja ont aussi grimpé.

« Les courtiers espèrent que les annonces que Donald Trump devrait dévoiler dans les prochains jours sur le biocarburant bénéficieront aux cours du maïs », observe Dax Wedemeyer, de la maison de courtage US Commodities. Alors qu’environ 40 % de la production américaine de maïs est destinée à la fabrication du biocarburant éthanol, le président américain a en effet récemment promis un « programme énorme » sur le sujet.

Les agriculteurs reprochent régulièrement à l’administration d’avoir accordé ces dernières années de plus en plus d’exemptions aux raffineries censées utiliser une proportion de plus en plus importante d’éthanol dans leur carburant. Dans la mesure où le maïs sert en partie à fabriquer du carburant, les cours de la céréale ont aussi profité lundi de la flambée des cours du pétrole brut, qui ont augmenté de près de 15 % à New York comme à Londres après des attaques contre des infrastructures pétrolières importantes en Arabie saoudite.

Du côté du blé, les cours ont, par ailleurs, été aidés « par la météo en Australie, qui reste chaude et sèche », remarque Dax Wedemeyer.

Les cours du soja ont, pour leur part, modérément progressé, malgré l’annonce d’une nouvelle commande de 256 000 tonnes par des Chinois, après une précédente commande de 204 000 tonnes vendredi. Dans un geste de bonne volonté quelques semaines avant de nouveaux pourparlers commerciaux entre Washington et Pékin, la Chine avait annoncé vendredi que certains produits agricoles américains, dont le porc et le soja, allaient être exemptés de surtaxes douanières. « On entend sur le marché des rumeurs évoquant des achats par la Chine allant de 1 million de tonnes (de soja) jusqu’à 3 ou 5 millions de tonnes », souligne Monica Moehring, courtière pour Allendale. « On va surveiller de près les annonces dans les jours à venir ».

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé lundi à 3,7400 dollars, contre 3,6875 dollars vendredi (+ 1,42 %). Le boisseau de blé pour livraison en décembre, le plus actif, a fini à 4,8875 dollars, contre 4,8350 dollars à la clôture précédente (+ 1,09 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les cotations Agri Mutuel.