Euronext

Le blé stable, dans un marché toujours attentiste avant des rapports


AFP le 08/10/2019 à 14:03

Les prix du blé étaient stables, mardi à la mi-journée, à la veille et à l'avant-veille de deux rapports attendus.

En léger recul lundi à la même heure, les prix ont finalement clôturé en très légère hausse, dans un marché déjà très attentiste, alors que FranceAgriMer doit livrer mercredi un nouvel état des lieux des exportations françaises. Jeudi, c’est le ministère américain de l’agriculture, qui doit publier son rapport mensuel, dans lequel seront dévoilées de nouvelles projections mondiales de production et d’exportation des céréales et oléagineux. En attendant, Bruxelles a publié lundi de nouveaux chiffres hebdomadaires de flux de marchandises : pour la semaine dernière, les exportations de blé tendre de l’UE totalisent 391 730 tonnes (607 010 tonnes la semaine précédente), pour un cumul de 6,65 millions de tonnes (Mt), soit une progression de près de 40 % par rapport à l’an passé, soulignait dans des notes, les cabinets Inter-Courtage et Agritel. Dans le détail, la France atteint 1,68 Mt (+ 322 000 tonnes) mais est quand même dépassée par la Roumanie, à 2,08 Mt.

« Au regard de la récolte 2019, ces exportations doivent rester soutenues, pour éviter un stock de report trop lourd en juin prochain», soulignait Agritel. Cela tombe bien, l’Egypte a lancé mardi un nouvel appel d’offres, lors duquel la compétition restera rude entre origines mer Noire et françaises. En maïs, les exportations progressent de 27 168 tonnes, pour un cumul de 422 720 tonnes (305 593 tonnes l’année dernière). Le continent européen reste toutefois très largement importateur.

Peu avant 13h00 (11h00 GMT) sur Euronext, la tonne de blé meunier était inchangée sur l’échéance de décembre à 176,50 euros et en recul de 50 centimes d’euro sur celle de mars à 180 euros, pour quelque 8 500 lots échangés. La tonne de maïs, elle, reculait de 50 centimes d’euro, tant sur le contrat de novembre à 163,75 euros, que sur celui de janvier à 169,50 euros, pour un peu plus de 600 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les cotations Agri Mutuel.