Euronext

Le blé repart, avec toujours un oeil sur la météo hivernale


AFP le 18/02/2021 à 14:49

Les prix du blé progressaient jeudi à la mi-journée sur le marché européen, toujours suspendu à l'état des cultures américaines frappées par un froid polaire.

« Parmi les facteurs qui restent en suspens, les dégâts potentiels sur les cultures liés à la vague de froid aux USA, particulièrement sur l’État du Texas où la couverture neigeuse est faible, voire inexistante. Ces températures glaciales devrait perdurer jusqu’en fin de semaine », souligne Agritel dans une note. « En France, les travaux des champs reprennent à la faveur du radoucissement des températures et les cultures d’hiver affichent majoritairement un état jugé satisfaisant », rapporte le cabinet.

Le cabinet Inter-Courtage note de son côté que la quantité de blé « sans doute français » achetée mercredi par l’Algérie est « comme prévu limitée », entre 30 et 50 000 tonnes pour environ 320 dollars (266 euros) la tonne, coûts de fret compris.

Agritel constate par ailleurs que « les cours du maïs évoluent peu sur Euronext dans un marché qui demeure toutefois étroit. L’écart de prix entre le blé et le maïs incite les fabricants d’aliments du bétail à privilégier le blé dans leurs formulations, quand cela est possible ».

Peu avant 13h00 (12h00 GMT) sur Euronext, la tonne de blé tendre progressait de 1,75 euro sur l’échéance de mars à 230,75 euros, et d’un euro sur l’échéance de mai à 223 euros, pour un peu plus de 11 800 lots échangés. La tonne de maïs, elle, était inchangée sur l’échéance de mars à 221 euros, et augmentait de 50 centimes sur le contrat de juin à 214,75 euros, pour près de 600 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les cotations Agri Mutuel.