Euronext

Le blé en légère baisse


AFP le 14/10/2020 à 15:59

Les prix du blé reculaient légèrement, mercredi en début d'après-midi, après un appel d'offres algérien pour lequel les blés européens semblaient les plus compétitifs malgré une ouverture du cahier des charges aux blés russes, selon plusieurs connaisseurs du marché interrogés par l'AFP.

« En Algérie, l’OAIC (autorité publique d’achat) a acheté environ 510 000 tonnes de blé meunier d’origine optionnelle à environ 263,50 prix Caf (Coût Assurance Fret, prix final à l’arrivée chez l’acheteur) », a indiqué le cabinet Inter-Courtage dans une note.

« L’origine mer Noire, autorisée pour la première fois dans le cahier des charges (0,5 % de grains punaisés pour 12,5 % de protéines), n’a pas semblé être compétitive par rapport aux offres « habituelles » françaises, allemandes et baltiques », a ajouté Inter-Courtage.

« Tout dépendra du tarif au moment du chargement mais en effet, actuellement, les origines européennes sont positionnées » et semblent les mieux placées, a noté Gautier Le Molgat, analyste au cabinet Agritel, interrogé par l’AFP.

Peu avant 14h15 (12H15 GMT) sur Euronext, la tonne de blé tendre reculait de 75 centimes sur l’échéance de décembre à 202 euros, et d’1 euro sur l’échéance de mars à 200,75 euros, pour un peu plus de 16 000 lots échangés.

La tonne de maïs, elle, était stable, inchangée sur l’échéance de novembre à 178 euros, et en recul de 25 centimes sur l’échéance de janvier à 179,75 euros, pour un peu plus de 900 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les cotations Agri Mutuel.