Commerce extérieur européen

En octobre 2018, l’UE n’avait jamais autant exporté de produits agroalimentaires


TNC le 10/01/2019 à 15:08
Les exportations européennes de blé et autres céréales ont augmenté de 166 M€ en octobre 2018 par rapport à octobre 2017. (©TNC)

Les exportations européennes de blé et autres céréales ont augmenté de 166 M€ en octobre 2018 par rapport à octobre 2017. (©TNC)

Selon la Commission européenne, les valeurs des exportations agroalimentaires de l’UE ont atteint en octobre 2018 un niveau record de 13,1 Mds€. Parmi ces exportations, le blé et les autres céréales figurent dans une dynamique positive.

Selon le dernier rapport mensuel sur le commerce agroalimentaire publié jeudi 10 janvier 2018 par la Commission européenne, les exportations agroalimentaires de l’UE ont atteint un niveau record en octobre 2018, d’une valeur de 13,1 Mds€, soit 2,9 % de plus que le précédent record établi en mars 2017.

« Des augmentations notables des exportations ont été enregistrées pour les autres céréales (+ 93 M€) et pour le blé (+ 73 M€) », note la Commission. « Les échanges bilatéraux entre l’UE et les États-Unis ont continué de se développer, les importations en provenance des États-Unis ayant augmenté de 245 M€. Le niveau des importations en provenance de Chine (+ 80 M€) et de Russie (+ 71 M€) a également connu une forte croissance. »

« Des augmentations significatives ont été enregistrées dans les importations de tourteaux (+ 75 M€) et des autres céréales (+ 87 M€). »

Sur un an, de novembre 2017 à octobre 2018, les exportations agroalimentaires européennes ont augmenté à 137,6 Mds€, ce qui correspond à une légère amélioration de 0,3 % en valeur comparée à la même période il y a un an.

Parmi ces exportations, le sucre enregistre une hausse de 56 % sur un an, soit une valeur de 429 M€ supplémentaires. En revanche, les expéditions de lait en poudre sur un an ont chuté de 25 % ; soit – 464 M€, celles de blé ont baissé de 8 % (- 346 M€).

Quant aux importations européennes, celles en provenance du Brésil, premier fournisseur agroalimentaire de l’Union européenne avec une valeur importée de 12 Mds€, ont encore augmenté de 3 % en valeur sur un an. L’UE a notamment accru ses importations de poulet, notamment en provenance du géant sud-américain. Les importations de viande de volaille, toutes origines confondues, ont fait un bond de 76 % !

En savoir plus : Le tableau de bord Octobre 2018 du commerce extérieur agroalimentaire de l’UE (site de la Commission européenne)