Vente directe

Des solutions de paiement simples et adaptées à la crise sanitaire


Crédit Mutuel le 18/05/2020 à 15:18
(©Pixabay)

(©Pixabay)

Avec la crise liée au coronavirus, les ventes directes de produits agricoles ont explosé, particulièrement en Île-de-France où certaines fermes ont parfois doublé leur chiffre d’affaire. Les zones urbaines et périurbaines présentent ainsi un fort potentiel commercial pour les producteurs qui souhaitent faire de la vente directe. Pour vendre en toute sécurité, des solutions de paiement simples et adaptées existent.

Pour répondre à la forte hausse de la demande en produits locaux, les producteurs ont su faire preuve d’innovation et d’entraide. Certains horticulteurs ont pu par exemple proposer leurs plants potagers à la vente dans le magasin d’autres producteurs, des drives fermiers se sont mis en place…

L’individualisme a laissé place à la collaboration entre exploitants pour regrouper les offres et informer les consommateurs des possibilités de commande près de chez eux. Ainsi, les circuits courts sont aujourd’hui largement plébiscités, particulièrement en zone urbaine et périurbaine.

« De nombreux parisiens ne souhaitent pas retourner vivre à Paris juste après le 11 mai, et envisagent de continuer à s’approvisionner avec des produits locaux. Le développement des ventes à la ferme est donc un phénomène qui devrait perdurer au moins jusqu’au mois de septembre », précise Nicolas Turquin, responsable marché agriculture du Crédit Mutuel Île-de-France.

Les adaptations pour le respect des protocoles liés à la crise sanitaire ont été nombreuses tant en logistique que sur les points de vente. L’une des questions importantes est l’organisation des paiements en limitant le plus possible les contacts. Quelles sont aujourd’hui les solutions proposées par les banques ?

Créer une page internet simple et vendre en ligne

Lancée dans le courant du mois d’avril, l’offre Pay4Pro du Crédit Mutuel répond au besoin d’encaissement en ligne. Sans même disposer de site internet, il est possible de proposer à sa clientèle une page personnalisée permettant la commande et le paiement en ligne. Le client entre dans un formulaire des données demandées par le producteur ainsi que le montant de son achat. Il est ensuite redirigé vers une page sécurisée pour effectuer son paiement par carte bancaire. Cette offre est adaptée aux producteurs proposant des « paniers » à la vente, avec un prix fixé à l’avance.

A noter qu’à l’occasion du lancement de Pay4Pro, les frais de création de la page de paiement en ligne – soit 150€ – sont offerts jusqu’au 31 octobre 2020.

Pour les producteurs vendant des produits au kilo, où chaque panier peut être différent, le Pack Facture du Crédit Mutuel est plus adapté. Le producteur est à l’origine de la facture qu’il propose à son client.

Vendre au magasin ou en drive en toute sécurité

Pour respecter les gestes barrières, le sans contact est à privilégier. Pour permettre davantage de transactions par ce biais, le plafond est passé automatiquement, le 11 mai dernier, à 50€ – contre 30€ auparavant – pour tous les TPE, même souscrits depuis longtemps.

Le TPE 3G du Crédit Mutuel accepte ce type de transaction avec fluidité. Tout terrain, sa batterie lui permet de tenir une journée entière. D’autre part, une SIM multi-opérateurs permet au TPE de se connecter automatiquement sur le meilleur réseau disponible dans la zone où il se trouve, et ce sans surcoût. Il s’agit là d’une véritable innovation adaptée au milieu rural et disponible en exclusivité. A noter qu’il est possible de le louer de façon saisonnière si cela correspond mieux à l’activité d’un exploitant.

Pour plus de mobilité et de légèreté, le TPE Monetico Mobile Plus utilise le smartphone de l’agriculteur. Un boitier connecté en Bluetooth au smartphone permet d’effectuer les paiements y compris en sans contact. Une application mobile permet ensuite au producteur de suivre les transactions.

Vendre à distance par smartphone

Pour se passer de tout boitier, il est possible de passer par l’offre Lyf Pro qui permet des encaissements par smartphone. Le producteur saisit le montant à payer et le numéro de téléphone du client. Ce dernier reçoit un SMS avec un lien lui permettant d’accéder à une page de paiement en ligne.

Enfin, pour les clients préférant une commande par téléphone, il est possible d’ajouter un logiciel sur le TPE permettant d’entrer un numéro de carte bancaire à distance.

Si certaines fermes ont vu leurs ventes en circuit court augmenter, d’autres ont connu des baisses de chiffres d’affaires importantes. Conscient des difficultés que la crise sanitaire entraînent pour beaucoup d’exploitations, le Crédit Mutuel a fait le choix de ne pas prélever de commission d’ici le 31 mai à tous les abonnés à l’offre Lyf Pro. Concernant les autres TPE, la facturation est décalée à la fin de l’année. 

Vous souhaitez en savoir plus sur une ou plusieurs de ces solutions ? N’hésitez pas à vous rapprocher de votre conseiller Crédit Mutuel.