OAD

Quali’Cible étend ses fonctionnalités aux herbicides à base de S-métolachlore


TNC le 21/01/2020 à 13:45
Sur les périmètres d’aire d’alimentation de captages prioritaires et zones sensibles, Syngenta préconise de ne pas utiliser d’herbicide à base de S-métolachlore. (©Capture d'écran du site Quali'Cible de Syngenta)

Sur les périmètres d’aire d’alimentation de captages prioritaires et zones sensibles, Syngenta préconise de ne pas utiliser d’herbicide à base de S-métolachlore. (©Capture d'écran du site Quali'Cible de Syngenta)

Premièrement utilisé pour les herbicides à base de prosulfocarbe, Quali'Cible élargit ses fonctionnalités pour ceux à base de S-métolachlore. Syngenta confirme ainsi « sa volonté d'accompagner les agriculteurs dans le respect de meilleures pratiques et conditions d'utilisation de ses produits ».

« Le S-métolachlore est une substance active essentielle pour le désherbage de nombreuses cultures de printemps : maïs, tournesol, sorgho, soja, betterave, haricot… », présentant « un rôle clé dans la lutte contre les graminées et la gestion des résistances ». Pour en préserver l’usage, il convient « d’adapter les stratégies de désherbage au contexte local en respectant les doses maximum et les bonnes pratiques d’utilisation ». Afin d’accompagner les agriculteurs dans ce sens, Syngenta a donc élargi les fonctionnalités de son outil cartographique d’aide à la décision Quali’Cible aux herbicides à base de S-métolachlore.

Vert, jaune ou orange : chaque parcelle est identifiée par une de ces trois couleurs en fonction de son « type de sensibilité par rapport à l’enjeu eau ». « Pour accompagner les bonnes pratiques, un ajustement de la dose et des conseils de positionnement et d’application sont recommandés ».

Parmi les bonnes pratiques à adopter pour protéger la ressource eau, selon Syngenta :

  • « Sur les périmètres d’aire d’alimentation de captages prioritaires et zones sensibles, Syngenta préconise de ne pas utiliser d’herbicide à base de S-métolachlore. Un diagnostic parcellaire est recommandé pour évaluer les risques et définir les mesures de prévention et les stratégies adaptées ».
  • « Ailleurs, la dose maximum recommandée de S-métolachlore est de 1 000 g/ha/an sur tous types de maïs (maïs grain, maïs fourrage, maïs doux, production de semences), et sur tournesol, millet, moha, soja et sorgho ».
  • « Sur maïs grain et ensilage, préférer la post-levée précoce »
  • « En cas d’utilisation en prélevée privilégier les applications sur le rang »
  • « Pour toutes les parcelles en bordure d’un point d’eau, implanter un dispositif végétalisé permanent (DVP) de 5 m minimum »
  • « Dans tous les cas, il est recommandé d’utiliser des buses à injection d’air homologuées comme moyen de réduire les zones non traitées (ZNT) ».

À lire aussi : Désherbage du maïs – Trois agriculteurs, trois stratégies