Conjoncture laitière

Selon le Cniel, les perspectives sont favorables pour les prochains mois


TNC le 03/07/2019 à 18:32

Dans sa note de conjoncture laitière mensuelle, Benoît Rouyer, économiste au Cniel, estime que « les perspectives sur les prochains mois semblent plutôt favorables ». La baisse de la collecte chez les principaux concurrents de l’Europe laitière devrait « dynamiser les exportations européennes et orienter à la hausse le prix des produits laitiers industriels ».

« Les moindres disponibilités de nos concurrents devraient dynamiser les exportations européennes et orienter à la hausse le prix des produits laitiers industriels », a expliqué Benoît Rouyer, économiste au Cniel, dans sa note de conjoncture laitière mensuelle publiée le 2 juillet 2019. Malgré les incertitudes toujours pesantes liées au Brexit, « le contexte d’offre et de demande apparaît actuellement plus favorable qu’en 2017 et 2018 ».

Ce meilleur équilibre du marché résulte d’un ralentissement de la production chez nos concurrents des pays tiers. « Après plusieurs mois de baisse, la collecte laitière en Europe augmente de nouveau depuis le mois de mars 2019. Mais, dans le même temps, la production marque le pas aux États-Unis, après six années de croissance sans interruption. Et elle baisse de façon soutenue en Nouvelle-Zélande. »

Conséquence directe : « les prix des produits industriels devraient augmenter au cours des prochains mois ».

« En France, la production laitière a baissé de 1,8 % sur les quatre premiers mois de l’année 2019. Elle tend depuis quelques semaines à retrouver son niveau de l’année précédente. »

Selon l’enquête mensuelle laitière de FranceAgriMer, le prix standard du lait de vache conventionnel était au mois d’avril 2019 de 329 € les mille litres.  Il se situe 22 € au-dessus du niveau de l’année précédente.