Conjoncture laitière

Les cours des produits laitiers industriels toujours en hausse


TNC le 31/05/2021 à 18:34

Les cours de la poudre de lait et du beurre poursuivent leur hausse... mais les intrants aussi ! En effet, bien que le prix du lait pourrait prochainement grimper, les charges en élevage continuent d'augmenter et de façon importante.

Conjoncture laitière mai 2021 :

« La conjoncture laitière présente un profil mitigé : l’augmentation actuelle des cours des produits laitiers industriels laisse entrevoir une probable amélioration du prix du lait à la ferme au cours du troisième trimestre 2021 mais dans le même temps, le coût des intrants tend lui aussi à augmenter de façon importante », explique Benoît Rouyer, économiste du Cniel, dans sa note de conjoncture laitière du mois de mai 2021.

Forte progression du prix des produits laitiers industriels

Les prix de la poudre de lait et du beurre ne cessent de grimper. (©Cniel)

Depuis le début de l’année, les prix des produits laitiers industriels sont à la hausse. Le beurre s’échange actuellement aux alentours de 4 000 €/t et la poudre de lait écrémée à 2 600 €/t.

« Cette remontée des cours intervient dans un contexte de légère diminution de la production laitière en Europe sur le début de l’année 2021. Ce recul observé apparaît encore plus marqué en France (- 2,5 % sur le premier trimestre par rapport à 2020). »

+ 6 % de charges par rapport à 2020

Si les cours à la hausse sont bon signe pour le prix du lait à la ferme, les charges quant à elles continuent de grimper. « L’indice Ipampa lait de vache [indicateur de l’Idele prenant en compte les charges typiques des exploitations laitières spécialisées, NDLR] a progressé de 6 % en l’espace d’un an. Deux postes ont fortement augmenté au cours des derniers mois : l’énergie et les lubrifiants, ainsi que les aliments. »

Selon les données Franceagrimer, le prix standard du lait de vache conventionnel était de 324 €/1000 l en mars 2021, soit 2 € de moins qu’en mars 2020.

Le prix du lait pourrait potentiellement grimper dans les prochains mois au vu des cours des produits laitiers industriels. (©Cniel)