Méthanisation en Espagne

Les 2 300 vaches laitières rendent la ferme auto-suffisante en énergie


TNC le 20/05/2021 à 07:12
La ferme laitière catalane Terra Santamaria produit 22 millions de litre de lait pour le groupe Lactalis chaque année. (©Weltec Biopower)

La ferme laitière catalane Terra Santamaria produit 22 millions de litre de lait pour le groupe Lactalis chaque année. (©Weltec Biopower)

La ferme espagnole produit 60 000 t d'effluents d'élevage par an qu'elle transforme en biogaz depuis 2011. Elle investit 4 millions d'euros pour moderniser ses installations et produire davantage de gaz plutôt que de l'électricité grâce à un tarif négocié sur le long terme.

L’allemand Weltec Biopower construit actuellement une usine de biométhane pour alimenter la ferme espagnole nommée Torre Santamaria. Depuis 2011, la ferme produit 250 kW de biogaz. L’entreprise familiale s’auto-alimente énergétiquement, et ça grâce aux effluents de l’élevage. 

Plus de quatre millions d’euros sont en cours d’investissement en vue de monter l’usine, sachant qu’un quart de la somme est prévue pour moderniser les installations existantes. L’élevage en question est le deuxième plus grand producteur de lait de Catalogne, ce qui lui permet notamment de pouvoir investir autant d’argent.

22 millions de litres de lait et 60 000 t d’effluents

Le gaz vert ainsi produit sera commercialisé sous forme de carburant par l‘intermédiaire d‘une société de services énergétiques. « Nous considérons l’usine comme un investissement environnemental, permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre à presque néant, et de générer des revenus supplémentaires », résume Juan Bautista Pons Torrades, le directeur général et propriétaire de la ferme Torre Santamaría.

La ferme bovine est pionnière dans d‘autres domaines, tel l’introduction du lait A2 plus digestible. En 2019, l’exploitation laitière est devenue la première ferme à être certifiée par le groupe Lactalis pour son bien-être animal. Le groupe laitier lui achète 22 millions de litres de lait chaque année et le commercialise sous différentes marques, pour cela, 2 300 vaches sont regroupées et 2 100 veaux. Un troupeau qui produit 60 000 t d’effluents, soit 90 % de la ration du méthaniseur.

300 Nm3/h de biométhane et 250 kW d’électricité 

Les litières sont composées de paille broyée et de résidus d‘ensilage, qui passent d’ailleurs aussi via les digesteurs. Deux modèles supplémentaires en acier inoxydable sont d’ailleurs installés pour fermenter complétement les effluents. Chacun va mesurer 6,3 m de hauteur, pour un diamètre de 26,87 m, soit 3 573 m3. La production de méthane est injectée au réseau à raison de 300 Nm3/h. Le reste est utilisé par l’unité de cogénération pour transformer le gaz en électricité à raison de 250 kW.

Celle-ci continuera de produire après les travaux de conversion pour passer à la production de gaz. De quoi répondre aux besoins électriques de la structure, productions d’eau chaude et de chauffage comprises. Ainsi, la ferme s’approvisionnera grâce à ses propres matières premières d’ici l’été 2021.