Marché du lait en Allemagne

L’écart entre coûts de production et prix du lait se creuse


TNC le 04/11/2019 à 11:47
Le prix payé aux producteurs de lait conventionnel était de 33,99 ct/kg en juillet 2019 (©TNC) 

Le prix payé aux producteurs de lait conventionnel était de 33,99 ct/kg en juillet 2019 (©TNC) 

Dans son étude trimestrielle sur les coûts de production en Allemagne, le Bal (Bureau de l’ingénierie agricole) a mis en évidence la croissance de l’écart entre coûts de production et prix du lait. En juillet 2019, 77 % des coûts de production du lait conventionnel étaient couverts. Le manque à gagner est chronique dans la production laitière, indique l'EMB (European Milk Board), qui propose des solutions pour y remédier.

En juillet 2019, les coûts de production en Allemagne se sont élevés à 44,28 cts/kg, soit une petite diminution de 0,05 cts/kg par rapport au mois d’avril, mais une hausse de 7 % par rapport à l’année de référence 2015, selon le Bal (bureau d’expertise allemand indépendant). Le prix payé aux producteurs de lait conventionnel a suivi la même tendance, mais la baisse sur la même période est plus forte : – 0,57 cts/kg. Le prix est passé sous la barre des 34 cts/kg et s’établit à 33,99 cts/kg.

L’écart entre les coûts de production et le prix payé aux producteurs de lait est de 57 cts/kg en juillet (©EMB)

Le  différentiel monte donc à  10,29 cts/kg de lait produit. La rapport prix/coût s’est creusé et est au plus bas depuis depuis 2017. « Le prix du lait n’a permis aux producteurs de couvrir que 77 % de leurs coûts de production », indique l’EMB.

23 % des coûts de production du lait conventionnel en Allemagne ne sont pas couverts par le prix payé aux producteurs en juillet 2019 (©EMB)

Des calculs de coûts sont régulièrement menés au sein des six principaux pays européens producteurs de lait (Allemagne, Belgique, Danemark, France , Luxembourg et Pays-Bas) et la tendance est générale : «  le prix que reçoivent les producteurs de lait ne leur permet pas de couvrir leurs coûts de production ».

Lire aussi : Tous perdants sur le prix du lait malgré un paysage laitier très différent

Un manque à gagner chronique

Pour remédier à la situation, l’EMB propose « d’ancrer dans la législation un instrument de gestion de crise capable d’agir contre le déficit chronique dans la production laitière. Le Programme de responsabilisation face au marché (PRM) observe et réagit aux signaux du marché en ajustant la production ».

Cette problématique ne concerne donc pas que l’Allemagne et l’étude que l’’EMB a étendue à l’ensemble des principaux pays européens producteurs de lait permet de comparer les coûts de production dans ces pays, comme l’explique la vidéo ci-dessous.

Lire aussi : La déconsommation et l’évolution des achats : des menaces pour la filière lait ?