En réponse aux exactions animalistes

Etienne Fourmont dévoile la fresque Peace and Food


TNC le 19/05/2022 à 08:57
fiches_ZHomnivores.visuel.fresque-1

Réalisée par Maks Leyso et Timid du collectif A4 Création, la fresque recouvre un tag animaliste sur l'exploitation d'Etienne Fourmont (© Les Z'Homnivores)

Le 16 mai 2022, Etienne Fourmont, a inauguré la fresque "Peace and Food" sur les murs de son exploitation, en réponse aux dégradations commises par des militants animalistes deux ans auparavant sur ses murs.

Deux ans après l’intrusion d’activistes antispécistes sur son exploitation, Etienne Fourmont, accompagné par l’association les Z’Homnivores inaugurait la fresque « Peace and Food » sur le pan de son silo à maïs. Les murs de son exploitation avaient été souillés par le tag « 2020 = abolition » dans la nuit du 31 décembre 2019.

L’inauguration de cette fresque fait cependant écho à la multiplication des attaques anti-élevage. En 2020, un agriculteur du Finistère avait également fait recouvrir les graffitis animalistes « Élevage = Nazisme » et « Auschwitz n’a jamais fermé » par la fresque « Nourrir notre humanité ». Plus récemment, l’arrêt d’un train de céréales début mars en Bretagne a conduit à la destruction de 1 500 t de céréales par des manifestants anti-élevage montre que les exactions des partis animalistes ne cessent de se multiplier. 

Dans ce contexte, l’association les Z’homnivores regrette dans un communiqué de presse que les peines allouées aux 9 militants animalistes responsables de tags et dégradation mineures (notamment sur l’exploitation d’Etienne Fourmont) ne soient que symboliques. « Défendre la liberté alimentaire, c’est également défendre la liberté d’entreprendre des agriculteurs ! Pour cela, une réponse politique est indispensable pour renforcer le cadre juridique afin de garantir à nos producteurs et acteurs de l’alimentation la liberté d’exercer leurs activités » explique Yves Fanton, porte-parole des Z’Homnivores, précisant que la souveraineté alimentaire passe également par la protection des acteurs des filières agricoles.   

L’œuvre réalisée par le collectif A4 Création vise à dénoncer la montée en puissances des mouvements anti-élevage, et rappeler le rôle essentiel et nourricier de l’agriculture. Etienne Fourmont se dit fier d’arborer cette création sur son exploitation, et d’avoir « recouvert leur message de haine par un message de paix ». Les graffeurs ont d’ailleurs personnalisé leur travail, en représentant Pirouette sur la fresque, une des vaches du troupeau d’Etienne, maintenant promue égérie de l’exploitation. 

Retrouvez la réaction d’Etienne Agri Youtubeurre en vidéo :