sommaire

Sommaire du dossier

Dossier : Innovations

précédent

14/35

articles

suivant

Véhicule autonome

Lemken et Krone se lancent dans le matériel de traction autonome


TNC le 16/03/2022 à 11:20
Lemken et Krone dévoilent leur véhicule autonome à entraînement hybride. (©Lemken)

Lemken et Krone dévoilent leur véhicule autonome à entraînement hybride. (©Lemken)

Deux équipementiers allemands viennent d'annoncer leur projet de véhicule de traction autonome. Le concept hybride (diesel-électricité) devrait faire parler de lui si le résultat des tests est concluant. En clair, l'ensemble unité de traction-outil fait corps et communique en permanence en vue d'optimiser la qualité du travail et de sécuriser les opérations. À voir comment les producteurs seront réceptifs au projet.

Combined Powers : C’est le nom qu’ont choisi les deux constructeurs allemands, Lemken et Krone, pour baptiser leur concept de véhicule autonome. Le dispositif est une sorte de porte engin capable d’embarquer différents outils. Principale nouveauté : que deux constructeurs d’équipements agricoles se lancent dans la fabrication d’engin de traction, et ceci conjointement. Le projet n’en est pas au stade concept uniquement puisque des tests ont été conduits l’an passé, notamment pour des travaux de déchaumage, labour, semis, fauchage, fanage ou encore andainage.

L’idée de départ est de fournir la puissance nécessaire aux différents travaux, grâce à un module d’entraînement diesel-électrique fournissant jusqu’à 230 ch. La puissance électrique passe à la transmission et la prise de force. Côté outil, le relevage trois points gère les équipements portés. Et en termes de véhicule tracteur, l’engin est bardé de capteurs qui surveillent l’environnement et les outils au travail. La sécurité n’est donc pas en reste !

Communication Isobus Tim entre l’unité de traction et l’outil

Question pilotage, l’agriculteur bénéficie de terminaux mobiles qui transmettent les informations à la machine concernant les parcelles et le type de travail à effectuer. L’ensemble des données transite via le module de communication et de la plateforme Agrirouter. À noter que pour des résultats optimaux, c’est l’outil qui pilote l’unité de traction. C’est l’association des deux qui forme un système intelligent. La maîtrise de la technologie Isobus a permis aux deux marques de maîtriser la communication entre les éléments, à l’image des fonctions Tim.

L’occasion aussi pour Krone et Lemken d’offrir davantage de solutions aux agriculteurs pour faire face à la pénurie de main-d’œuvre qualifiée dans le monde agricole. Plutôt que de passer leurs journées de travail au champ, les exploitants pourront désormais se concentrer sur le contrôle de leur véhicule et du travail qu’il effectue. Le projet va être testé de manière intensive et sera sans doute adapter en fonction des difficultés rencontrées.

Les articles du dossier