Semences certifiées

Un nouvel outil industriel « dernière génération » pour Exélience


TNC le 28/05/2019 à 09:44
Le 15 mai dernier, Exélience inaugurait sa nouvelle station de semences à Avesnes-lès-Bapaume, d'une capacité de production de 45 000 tonnes/an.  (©TNC)

Le 15 mai dernier, Exélience inaugurait sa nouvelle station de semences à Avesnes-lès-Bapaume, d'une capacité de production de 45 000 tonnes/an.  (©TNC)

Nouvel acteur majeur de la semence certifiée en France, Exélience renforce ses capacités de production de céréales avec une nouvelle station de « dernière génération ». L'union entend ainsi répondre aux besoins des agriculteurs avec une offre compétitive et efficace.

Entré en fonction le 1er janvier 2019, Exélience poursuit son développement avec l’inauguration, le 15 mai dernier, de sa nouvelle station de semences de céréales à paille, située à Avesnes-les-Bapaume (Pas-de-Calais). Avec une capacité de production de 45 000 tonnes par an, ce site représente, à ce jour, « la plus grande unité de production de semences certifiées en France », déclare Jean-Charles Deschamps, président d’Exélience et de Nat’Up. Cette station a nécessité 18 mois de travaux et un investissement de plus de 30 millions d’euros, « financé par chaque actionnaire au prorata des volumes prévisionnels de semences consommés ».

Une station de semences de pointe !

Les semences produites par les agriculteurs multiplicateurs seront réceptionnées dès la moisson prochaine avec une capacité d’accueil de 2 000 t de blé/jour, grâce aux quatre fosses de réception à gros débit (200 t/h chacune). Une des fosses est d’ailleurs adaptée aux graines fragiles, en prévision d’un développement de production de semences de couverts végétaux et de Cive (lentille, vesce…). La nouvelle station comprend aussi deux lignes de triage à gros débit (200 t/h) et de dernière génération  afin de « garantir la pureté des céréales et d’éliminer les graines malades ». Pour répondre aux attentes du marché (transition agro-écologique), la station est équipée des dernières technologies d’enrobage de la graine, « avec l’arrivée progressive de biostimulant pour la protection des plantes ».

Outre l’optimisation des capacités industrielles et logistiques, Exélience vise également un « objectif éco-responsable » avec ce nouveau site. L’ambition est de « diminuer de 25 % le taux d’énergie nécessaire à la production d’une tonne de semences », souligne Étienne Regost, directeur de la nouvelle union.

Plan de la station de semences d’Avesnes-lès-Bapaume. (©TNC)

« Garantir une offre efficace et compétitive »

Exélience compte donc désormais trois sites de production en céréales à paille, protéagineux et lin avec les sites de Vernouillet (Yvelines), de Val de Scie (Seine-Maritime) et d’Avesnes-lès-Bapaume (Pas-de-Calais), représentant une capacité de production d’environ 75 000 t/an. La nouvelle union met ainsi « en commun les expertises et forces de chaque structure, de la génétique à la mise en marché, pour proposer aux agriculteurs adhérents une offre de semences certifiées qualitative et compétitive sur un territoire élargi », ajoute Jean-Charles Deschamps.

De gauche à droite : Pascal Mombled, directeur général de Semences de France, Bertrand Hernu, président d’Advitam, Étienne Regost, directeur d’Exélience, Jean-Charles Deschamps, président d’Exélience et de Nat’Up et Jean-François Gaffet, président de Noriap. (©TNC)

À lire aussi  : Un nouvel acteur majeur de la semence certifiée en France