Agroforesterie

Un impact positif sur le bien-être animal


TNC le 01/06/2021 à 10:05
L'ombre des arbres permet aux températures de baisser de 3 à 6 degrés. (©TNC)

L'ombre des arbres permet aux températures de baisser de 3 à 6 degrés. (©TNC)

L’agroforesterie permet à un éleveur de piloter la disponibilité du fourrage, en quantité et qualité, mais favorise aussi le bien-être des animaux. Les arbres diminuent de 3 à 6 degrés la température en période de fortes chaleurs et limitent le stress du troupeau.

Lors des dernières journées AFPF, Camille Béral d’Agroof (société coopérative et participative spécialisée dans l’étude et le développement des systèmes agroforestiers) est revenue sur le lien entre agroforesterie et bien-être animal.

« Les arbres tamponnent les excès climatiques, a-t-elle indiqué. En période caniculaire, une parcelle agroforestière permet une baisse de température de l’ordre de – 3 °C à – 6°C ». La spécialiste se base sur l’exemple du site de Bonnefont en Haute-Loire, où les températures ont été mesurées tout au long de la journée durant le mois de juillet 2016.

Effet des arbres sur les températures. Courbe rouge : sonde près des arbres ; courbe vert : entre deux arbres ; courbe bleue : zone témoin sans arbre. (©Agroof)

C’est vers 14-15 h que les différences sont les plus significatives entre une zone sans arbre et une autre avec.

« Quand on s’intéresse à l’indice de confort thermique (THI) des bovins laitiers, on s’aperçoit que la présence d’arbres permet de limiter leur stress thermique et donc d’améliorer les performances des animaux », complète Camille Béral.