Météo-France

Records de chaleur battus, la canicule se déplace vers l’Est


AFP le 19/06/2022 à 09:31

L'épisode caniculaire d'une précocité inédite qui frappe la France depuis jeudi devrait régresser dimanche dans le Sud-Ouest et l'ouest où la vigilance rouge a été levée par Météo-France, les fortes chaleurs se décalant vers l'est avec des températures pouvant atteindre les 38 degrés.

Après les nombreux records de chaleur battus samedi dans l’ouest du pays, une « forte dégradation orageuse » est « attendue en soirée dimanche de la Nouvelle-Aquitaine vers l’Ile-de-France » par Météo-France qui souligne un « épisode caniculaire précoce et intense en cours sur une grande partie Est du pays ».

Samedi soir, un coup de vent puissant et inattendu sur la « côte fleurie », entre Ouistreham et Deauville, a provoqué la mort d’un kite-surfeur, projeté contre la vitrine d’un restaurant à Villers-sur-Mer (Calvados). Ce phénomène météorologique inattendu, qui a « duré 20 à 25 mn », a également fait « trois blessés légers », a précisé la préfecture.

Si les températures fraîchissent sur la façade atlantique, la vague de chaleur persiste dans les régions du Nord-Est où Météo-France prévoit jusqu’à 38 degrés, et localement un peu plus dans la plaine d’Alsace.

Le service météorologique a relevé samedi « des pointes voisines de 42°/43°C »dans le sud-ouest, avec des records de températures « tous mois confondus », comme à Biarritz (42,9°C) ou sur le bassin d’Arcachon (au Cap-Ferret) (41,9 °C) ou encore dans les Landes, à Biscarrosse (41°C, record de 1968 égalé).

La barre symbolique des 40°C a aussi été atteinte ailleurs dans l’Ouest, comme dans les Deux-Sèvres (Niort), en Charente-Maritime (Rochefort), en Ille-et-Villaine (à La Noé-Blanche), en Maine-et-Loire (Angers) et Indre-et-Loire (Reignac). Le mercure n’a toutefois pas dépassé les 37°C à Paris.