Coûts en hausse, prix en baisse

Les producteurs de semences de maïs tirent la sonnette d’alarme


TNC le 05/02/2020 à 09:33
Des marges brutes au plus bas depuis 2007 pour la production de semences de maïs. (©TNC)

Des marges brutes au plus bas depuis 2007 pour la production de semences de maïs. (©TNC)

La situation économique des producteurs de semences de maïs se dégrade, selon l'AGPM Maïs Semence. Les marges brutes pour l'année 2018 seraient au plus bas depuis 2007. L'organisation réclame une revalorisation des prix à la production dès 2020.

La situation économique des exploitations productrices de semences de maïs se dégrade de nouveau. C’est le constat établi par le conseil d’administration d’AGPM Maïs Semence, à partir des derniers chiffres communiqués par la Fédération Nationale de la Production de Semences de Maïs et de Sorgho. Les chiffres d’affaires seraient en retrait et les coûts de production en hausse, ce qui entraîne « une nouvelle dégradation des marges à la production pour la campagne 2018 ». Les marges brutes atteindraient leur plus faible niveau depuis 2007, avec un recul de 7 %. « Les résultats techniques 2019, pénalisés par les aléas climatiques, ne devraient qu’accentuer cette tendance », indique l’AGPM Maïs Semence.

À lire : La baisse des stocks de semences de maïs se confirme, portée par un marché européen dynamique

« Dans un contexte d’augmentation des plans de production 2020 au niveau européen et français et d’une demande dynamique sur le marché, les producteurs attendent que des mesures responsables soient prises d’urgence par les partenaires de la filière ». L’organisation réclame une « revalorisation des prix à la production dès 2020 », ainsi qu’un débat par les acteurs de la filière autour des « clauses de répartition de la valeur entre agriculteurs, établissements et acheteurs, prévues dans la nouvelle convention type », afin d’assurer le maintien de la multiplication sur de nombreuses exploitations.

« Sans ces réponses adaptées, les entreprises prennent le risque de voir se déliter le réseau de production le plus performant de l’Union européenne, qui permet à la France d’être le premier producteur européen et le premier exportateur mondial de semences de maïs », alerte l’AGPM Maïs Semence.