Orages

Dégâts de grêle dans le Sud-Ouest, 25 départements à nouveau en vigilance orange


AFP le 21/06/2022 à 15:16

(©Pixabay)

De violents orages, accompagnés de grêlons de plusieurs centimètres et de rafales dépassant 100 km/h, ont balayé lundi soir des secteurs du Sud-Ouest, faisant des dégâts importants.

L’épisode climatique, qui a touché en soirée le nord de la Gironde, les deux Charentes, la Dordogne ainsi qu’une partie du Béarn, a endommagé toitures et véhicules, provoqué des inondations de bâtiments, des chutes d’arbres et de câbles sur les routes et les voies ferrées et privé des milliers de foyers d’électricité, mais sans faire de victimes.

Météo-France, qui a relevé 55 mm de pluie à Clion (Charente-Maritime) et 41 mm à Angoulême et mesuré des rafales à 112 km/h à Cognac (Charente) et 106 à Bordeaux-Mérignac, a indiqué que la « grosse grêle » tombée lundi soir faisait « plus de 7 cm de diamètre par endroits ».

Le service météorologique a placé mardi à la mi-journée 25 départements en vigilance orange « orages », dont ceux touchés lundi soir dans le Sud-Ouest où il existe un « risque d’orages forts ».

Des grêlons gros comme des balles de golf

En Gironde, les pompiers sont intervenus 862 fois dans 56 communes, principalement dans le nord du département et dans l’ouest de l’agglomération de Bordeaux où Saint-Médard-en-Jalles et Le Taillan-Médoc ont été particulièrement touchées, d’après la préfecture, selon laquelle « 8 000 foyers » étaient encore privés d’électricité mardi matin.

Des grêlons de la taille de balles de golf sont tombés sur l’ouest de la métropole bordelaise, a constaté l’AFP. La maire du Taillan-Médoc (10 000 habitants), Agnès Versepuy, a estimé sur France Bleu Gironde que « 80 % » des maisons étaient « touchées ». « Des toitures sont cassées, des plafonds se sont effondrés, il y a des maisons inhabitables », a-t-elle indiqué. Une cellule d’urgence médico-psychologique y a été installée « pour apporter un appui psychologique aux sinistrés », d’après la préfecture.

Non loin, à Eysines, un Ehpad a été en partie inondé et 22 résidents déplacés dans la nuit alors que sur la côte atlantique, à Carcans, 126 enfants et 28 professeurs d’un camp de vacances UCPA ont dû être mis en sécurité dans un gymnase. Deux enfants ont été légèrement blessés.

5 000 à 10 000 ha de vignes touchés dans le Bordelais

Selon la préfecture, les dégâts dans le vignoble « semblent importants ». Notamment dans le Médoc et le Blayais, a précisé l’interprofession des vins de Bordeaux. La conseillère régionale déléguée à la viticulture Lydia Géraud a évalué de « 5 000 à 10 000 » le nombre d’hectares de vignes affectés par la grêle.

En Charente aussi, où environ 200 interventions ont été enregistrées, les vignes ont été touchées dans la région de Cognac, selon la préfecture. Une estimation des dégâts est en cours. Une centaine d’interventions ont été signalées par les pompiers de Charente-Maritime.

En Dordogne, plus de 600 interventions ont été réalisées dans une trentaine de communes, particulièrement celles de La Roche-Chalais, Vanxains et Saint-Aulaye et Ribérac, où les écoles primaires ont été fermées. Les dégâts « sont très importants » mais « essentiellement matériels », a précisé la préfecture, selon laquelle 12 000 foyers sont privés d’électricité. Interrompu à cause « d’arbres tombés sur les voies », le trafic TER entre Périgueux et Limoges a pu reprendre « progressivement » à la mi-journée, selon la SNCF.

Un autre système orageux a touché le secteur béarnais des Pyrénées-Atlantiques en provoquant « de nombreux dégâts », sur des maisons et des véhicules, selon la préfecture. Les pompiers y ont effectué environ 450 interventions, notamment vers Nay et Soumoulou, cette dernière commune paraissant « la plus impactée ». Des habitants de villages en périphérie de Pau ont mis en ligne des images de très gros grêlons et de pare-brises endommagés ou explosés. Cet orage a également touché les Hautes-Pyrénées, vers Vic-en-Bigorre, sans « blessés ni dégâts majeurs », et le Gers, vers Villecomtal-sur-Arros. Au total quelque 200 interventions des pompiers ont eu lieu dans ces deux départements.