Moisson 2019

+ 12 % sur un an pour la production de blé tendre


TNC le 12/08/2019 à 09:29
La progression de rendement en blé tendre est particulièrement importante dans les régions Franche-Comté et Bretagne. (©TNC)

La progression de rendement en blé tendre est particulièrement importante dans les régions Franche-Comté et Bretagne. (©TNC)

[Article mis à jour le 9 août 2019] Agreste, service statistique du ministère de l'agriculture, a révisé ses prévisions de surfaces et de rendements en blé tendre d'hiver pour la campagne 2019, basées sur des données du 1er août 2019. La production s'annonce en hausse de 12 % par rapport à la récolte 2018.

Agreste, le service statistique du ministère de l’agriculture, a révisé le 8 août 2019, ses prévisions de surfaces et de rendements en blé tendre d’hiver pour la récolte 2019. Ces chiffres sont basés sur des données du 1er août 2019.

Pour cette campagne, la production de blé tendre d’hiver pourrait atteindre les 38,1 millions de tonnes, soit une augmentation de 12 % sur un an et de 8,1 % par rapport à la moyenne 2014-2018. « Ces chiffres sont toutefois susceptibles d’évoluer, compte tenu du fait que les travaux de récolte n’avaient pas encore commencé partout, notamment dans le nord de la France, au moment de l’établissement de ces projections » note l’AFP.

À lire : Coup de chaud – Des impacts différents selon les cultures et leur stade

Les reculs des surfaces de maïs grain et de colza semblent profiter au blé tendre, qui voit sa sole progresser de 2,8 %. Agreste estime à 76,1 q/ha le rendement moyen en blé tendre pour cette récolte 2019, soit + 6,3 q/ha par rapport à 2018 et + 5,8 q/ha comparé à la moyenne quinquennale 2014-2018. La progression est particulièrement importante dans les régions Franche-Comté et le Centre (+ 12,4 q/ha et + 7,1 q/ha en un an), et plus modérée pour la Picardie  (+ 4,7 q/ha). Une seule région – l’Auvergne –  enregistre une régression de ses rendements sur un an (- 6,6 q/ha).